Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les syndicats exigent une «sérieuse» hausse salariale

Lundi, le syndicat Travail.Suisse a donné le ton en vue des négociations salariales pour 2011. Il revendique une compensation du renchérissement entre 0,5 et 3%. L'Union patronale suisse, elle, ne voit pas de «besoin» de rattrapage.
pour en 2011,

L'économie suisse ayant renoué avec la croissance, les syndicats estiment que ces hausses de salaires sont «réalisables sur le plan économique et sensées sur le plan de la politique conjoncturelle», ont souligné lundi à Berne des représentants des syndicats Travail.Suisse, Syna, Transfair et Hotel & Gastro Union.

En prenant en compte le renchérissement attendu, les travailleurs doivent en effet compter pour l'année en cours à une diminution du salaire réel de 0,4%.

Pendant ce temps, la plupart des managers ont tourné le dos à la crise et se servent à nouveau copieusement, selon Susanne Blank, responsable de la politique économique chez Travail.Suisse.

Une étude menée par le syndicat montre en effet que les rémunérations des membres de directions de 27 entreprises prises en compte ont augmenté en moyenne de 20% l'an dernier.

«Il est vrai que la Suisse a surmonté la crise, mais beaucoup d'entreprises font encore face à des difficultés économiques», riposte Jürg Zellweger, membre de la direction de l'Union patronale suisse (UPS). Et d'appeler aussi à ne pas mélanger la question des bonus des managers avec les négociations en cours sur les salaires.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×