Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Matières premières Comment se priver d’un mazout polluant mais bon marché?

Une quarantaine de professeurs de l'Ecole polytechnique de Zurich appellent à l’interdiction du chauffage à mazout pour faire face à la crise climatique. Mais nombre de consommateurs commandent en masse l’huile de chauffage dont le prix est au plus bas.

On peut agir en faveur du climat, plaident les scientifiques dans les colonnes du Tages Anzeiger, en interdisant d'ici à 20 ans les chaudières à mazout dans le canton de Zurich. Pour y arriver, cette initiative de sortie du mazout prévoit de réduire à zéro d'ici à 2035 les rejets de CO2 provenant de la combustion de cette énergie fossile.

Les professeurs de l'EPFZ rappellent qu'en Suisse, presque la moitié des chauffages fonctionnent à l'huile minérale - et qu'en comparaison internationale, la chaudière au mazout est beaucoup plus répandue dans ce pays que chez tous nos voisins.

Dans le même temps, nombre de consommateurs remplissent à tour de bras leur cuve à mazout pour profiter des cours particulièrement bas des hydrocarbures, comme le montre la RTSLien externe.

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mais pourquoi le prix du mazout est-il si bas ? Les explications de Pascal Jeannerat, de la RTS. 

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

×