Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nestlé fait exploser son bénéfice en 2005

Les produits de Nestlé lui ont permis de conserver sa position de leader mondial de l'alimentation. 

(Nestlé)

Le géant suisse de l'alimentation a vu son bénéfice net bondir de près de 21% en 2005, à quelque 8 milliards de francs.

Les ventes de la multinationale basée à Vevey s'affichent, elles aussi, en progression de 7,5%, à plus de 91 milliards de francs.

Nestlé boit du petit lait. En 2005, le numéro un mondial de l'alimentaire a généré un chiffre d'affaires record de 91,1 milliards de francs, en hausse de 7,5% par rapport à 2004.

La croissance organique du numéro un mondial de l'alimentaire s'est élevée à 6,2%, supérieure à celle du marché.

La croissance interne réelle atteint 4,2% et les hausses de prix 2,0%, indique jeudi le groupe dans un communiqué.

Le bénéfice net s'est affiché à 7,99 milliards de francs, en progression de 20,7%. Il n'est toutefois pas directement comparable à celui de 2004, en raison du nouveau traitement comptable de l'amortissement du goodwill depuis le 1er janvier dernier.

L'Europe à la peine

Au vu de sa copie pour 2005, Nestlé fait aussi bien que les analystes l'attendaient. Chez Kepler, Jon Cox, par exemple, parle de «résultats solides».

Ces résultats doivent beaucoup à certains marchés émergeants en Asie-Océanie-Afrique mais surtout aux marchés Nord et Sud-américain, où sont enregistrés des records en termes de ventes comme de bénéfice (ventes: 30,7 milliards de francs, + 7,8%).

En Europe, par contre, Nestlé n'a connu qu'une croissance «faiblarde» et une profitabilité en retrait (ventes: 27,62 milliards de francs, croissance organique 2%).

La preuve par l'acte

«Les résultats 2005 démontrent la force du modèle Nestlé, estime le président et directeur général du groupe. Nous avons fait mieux que le marché en terme de croissance et à nouveau amélioré notre marge EBITA.»

«Cette performance reflète la puissance de nos marques, notre qualité d'innovation et les bénéfices de nos programmes visant l'efficience», poursuit Peter Brabeck-Letmathe.

Dividende en hausse

Le groupe entend verser un dividende de 9,0 francs à ses actionnaires, en hausse de 12,5%. Il propose aussi l'annulation d'actions à hauteur de 1 milliard de francs.

Sur 2006, Peter Brabeck-Letmathe s'attend à une croissance organique comprise entre 5 et 6% ainsi qu'à une amélioration de la marge opérationnelle du groupe à taux de changes constants.

En dépit d'un climat économique général plutôt positif, les prix du pétrole élevés continueront à marquer les coûts de l'énergie et des matériaux d'emballage, note Nestlé.

swissinfo et les agences

Faits

Nestlé en 2005:
Ventes totales: 91,075 milliards de francs suisses
Résultat d'exploitation avant intérêts, impôts et amortissement (EBITA): 11,720 milliards
Bénéfice net: 7,995 milliards
Croissance interne réelle: 4,2%

Fin de l'infobox

En bref

- Nestlé a été fondée en 1866 à Vevey, sur la Riviera vaudoise, par Henri Nestlé. Le groupe est numéro un mondial de l'alimentation et des boissons.

- Le groupe a des activités ou des usines dans pratiquement tous les pays du monde. Il emploie près de 247'000 personnes.

Fin de l'infobox

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Contenu externe

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

Vivre et travailler dans les montagnes grâce à Internet

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.