Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Novartis mise sur les vaccins pour se développer

Les vaccins sont en train de réaliser un véritable "comeback" commercial.

(Keystone)

Le géant pharmaceutique Novartis construira aux Etats-Unis la première usine de vaccins contre la grippe qui utilisera une nouvelle technique de culture des cellules.

Le géant suisse du médicament consacre 600 millions de dollars ( 752 millions de francs) à ce projet. Le début des travaux est prévu pour 2007.

La multinationale suisse entend tirer des bénéfices de l'évolution rencontrée dans le secteur des vaccins. Ce marché a en effet triplé de valeur au cours des vingt dernières années.

Selon le communiqué de Novartis, l'investissement comprend une subvention étatique de 220 millions de dollars. En mai, Novartis avait conclu un contrat avec le gouvernement américain afin de développer un vaccin contre la grippe. Cet accord était survenu un mois après que le géant suisse eut achevé la reprise de l'américain Chiron, 5ème producteur de vaccins au monde.

L'usine sera construite à Holly Springs, en Caroline du Nord. Une fois fonctionnelle, elle pourra produire jusqu'à 50 millions de doses de vaccins contre la grippe saisonnière.

Un marché en pleine croissance

Le marché des vaccins est en pleine croissance. Et, selon les experts, le marché des vaccins antigrippaux, à lui seul, triplera de valeur jusqu'à atteindre 3 milliards de dollars. Pour Karl Heinz Koch, de Lombard Odier Darier Hentsch, cette évolution n'a rien à voir avec la crainte d'une pandémie de grippe aviaire.

«La recherche sur un vaccin contre la grippe aviaire a récemment fait les gros titres, mais, en réalité, la demande potentielle n'est pas aussi grande que celle pour d'autres vaccins», commente-t-il.

«Ce qui a le plus capté l'intérêt, dans le domaine des vaccins, a été le 'Prevnar', le vaccin anti-pneumocoque contre les infections pulmonaires, fait-il encore remarquer. Ce vaccin a permis à l'entreprise qui l'a produit de boucler son bilan 2005 sur un bénéfice net de 18,8 milliards au niveau mondial.»

Karl Heinz Koch souligne enfin que, vu que le marché est prometteur, de nombreuses multinationales actives dans le secteur pharmaceutique concentrent leurs efforts dans la recherche sur les vaccins.

Biotechnologies en expansion

Les nouvelles découvertes scientifiques basées sur la biotechnologie ont en effet récemment permis aux entreprises pharmaceutiques de produire de grandes quantités de vaccins, et ceci à peu de frais.

Le secteur est devenu encore plus avantageux depuis que plusieurs entreprises ont décidé de renoncer à ce type de production. Selon l'expert, les sociétés qui restent ont accaparé le marché, occupant ainsi une position de leader.

L'achat de Chiron par Novartis a été réalisé à un moment particulièrement opportun. «Cela lui a permis d'entrer sur un marché traditionnellement plutôt fermé aux néophytes», déclare Karl Heinz Koch.

«Novartis, ajoute-t-il, a décidé de se concentrer sur ce secteur après avoir analysé l'ensemble du marché et après avoir constaté que les vaccins étaient le meilleur choix possible.»

Le chiffre des ventes de vaccins est passé de 2 milliards de dollars en 1980 à 6 milliards l'an dernier. Certains experts soutiennent même que ce chiffre a atteint 8 milliards l'an dernier.

Petite mais à l'avant-garde

Certes, Novartis ne peut pour l'heure pas rivaliser avec les leaders du secteur des vaccins comme GlaxoSmithKline, Merck, Wyeth et Sanofi-Aventis. Mais pour Karl Heinz Koch, Novartis est capable de gagner toujours plus de terrain grâce à la reprise de Chiron.

Les chercheurs de Chiron sont à l'avant-garde dans l'utilisation de technologies modernes pour produire de nouvelles générations de vaccins. Ils le font à partir de cultures de virus réalisées sur des cellules animales plutôt qu'à partir de cultures faites sur des œufs de poule.

«Dans le secteur des vaccins, Novartis n'est qu'une petite entreprise par rapport aux grandes firmes qui en produisent depuis longtemps. Mais Chiron a l'avantage de disposer d'une vaste gamme de produits et d'être un pionnier dans l'utilisation de nouvelles technologies», conclut Karl Heinz Koch.

swissinfo, Matthew Allen
(Traduction de l'anglais: Olivier Pauchard)

En bref

- Avec l'acquisition de l'entreprise californienne Chiron, Novartis a décidé de se lancer dans le secteur des vaccins et de créer pour cela une nouvelle division ad hoc.

- Novartis est née en 1996 de la fusion entre les entreprises pharmaceutiques bâloises Sandoz et Ciba-Geigy.

- L'institut de recherche sur la santé IMS Health a estimé que Novartis occupe 5,05% du marché total des vaccins.

Fin de l'infobox

Faits

Novartis est le quatrième producteur de médicaments dans le monde
En 2005, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 32,2 milliards de dollars (41,7 milliards de francs) et un bénéfice de 6,1 milliards de dollars (7,8 milliards de francs)

Fin de l'infobox


Liens

×