Plus d'amiante italienne à Teuftal

La Suisse n'est pas la poubelle de l'Italie. Le Tribunal administratif fédéral (TAF) interdit à la décharge de Teuftal, dans le canton de Berne, d'accueillir à nouveau des tonnes de déchets d'amiante transalpins.

Ce contenu a été publié le 24 avril 2008 - 11:55

Le TAF confirme un veto de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) adressé à deux sociétés implantées dans le Nord de l'Italie, qui voulaient ensemble livrer 6000 tonnes de matériaux contenant de l'amiante à la décharge bernoise.

L'OFEV basait son interdiction sur des arguments écologiques et relevait de surcroît que les demandes d'importations de déchets d'amiante ne cessent d'augmenter. A terme, il faudrait envisager la création de nouveaux dépôts. Or, la Suisse y est hostile, avaient observé les experts fédéraux.

En butte à ce refus, la décharge de Teuftal avait invoqué devant le TAF la proximité géographique de l'Italie du Nord. Elle avait affirmé qu'elle était capable de traiter annuellement 200'000 tonnes de déchets pendant au moins trente ans.

Selon les juges fédéraux, de telles capacités de stockage ne sont pas déterminantes. Elles doivent en priorité servir à l'élimination des déchets indigènes. D'autant plus que les décharges du type de celle de Teuftal font défaut au Tessin et en Suisse romande.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article