Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Lutte antiterroriste Que fait la Suisse contre la radicalisation?

Entre 300 et 400 jeunes suisses sont sympathisants de l’Etat islamique, selon le service de renseignement de la Confédération. La prévention s’organise, mais tant qu’ils ne commettent pas d’infraction à la loi, aucune mesure ne peut être prise contre ces individus. 

«Je suis d’accord avec ces attentats, même si ce sont des innocents qui sont morts.» Steve (prénom d’emprunt), un Suisse alémanique d’une vingtaine d’années, compte partir combattre aux côtés de l’Etat islamique, même s’il doit y laisser sa vie. La RTS a recueilli son témoignage.

Copy of Copy of (1)

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

André Duvillard, délégué national à la sécurité, estime qu’il faut agir de manière préventive.

Copy of (1)

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un débat sur les moyens de lutte contre le terrorisme aura bientôt lieu en Suisse, puisque le peuple devra se prononcer sur le référendum qui vise à octroyer davantage de moyens au service de renseignement de la Confédération. 

swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 03.04.2016)

×