Navigation

Skiplink navigation

Le début de la fin

Tamoil met en vente sa raffinerie de Collombey-Muraz et s’apprête à licencier 272 personnes. Les jeux semblent faits, même si l’Etat du Valais veut encore croire à une reprise.

Ce contenu a été publié le 30 janvier 2015 - 09:03
swissinfo.ch avec RTS
Contenu externe

«Les travailleurs de la raffinerie ont des raisons de se faire du souci», admet Yannick Buttet, président de la commune de Collombey-Muraz. Et en cas de fermeture, d’autres soucis se feraient jour, à propos du paysage et de l’environnement. Combien de temps cette «verrue» risquerait-elle de rester dans le paysage du Chablais, sur un site pollué?

Contenu externe


Elément familier du paysage industriel de la région, la raffinerie de Collombey-Muraz est la seule de Suisse avec celle de Cressier (Neuchâtel).


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article