Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Sécurité Risque djihadiste plus «marqué» en Suisse

Les menaces sécuritaires qui guettent la Suisse sont plus complexes, plus fortement interconnectées et plus opaques qu’auparavant. Dans un rapport adopté mercredi, le gouvernement expose comment y répondre.

Le rapport sur la politique de sécurité, qui est soumis au Parlement, se veut une «base solide» pour la discussion et la prise de décision. De nombreuses critiques avaient été formulées lors de la consultation. Pour y répondre, plusieurs passages, comme celui traitant des migrations, ont été adaptés. 

Sans remettre en cause le fond du document, il s'est agi d'être plus complet, plus long et plus détaillé. Le but du rapport est de fixer des grandes lignes, a souligné le ministre de la défense Guy Parmelin devant la presse. On ne peut pas surréagir après un attentat et changer complètement le système, selon lui.

sécu

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Guy Parmelin s'est toutefois demandé s'il ne fallait pas abandonner la pratique d'un rapport tous les 5 à 6 ans au profit de documents à plus court terme, plus concis et plus prospectifs. Mais il y aura aussi un risque plus grand de se tromper dans les prévisions, a-t-il noté.


swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 23.08.2016)

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.