Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un accord a été trouvé dans la construction

Patrons et syndicats ont trouvé un compromis après onze mois de conflit. Le vide conventionnel dans le secteur du bâtiment devrait donc prendre fin le 1er mai prochain.

La branche, qui occupe quelque 80'000 personnes en Suisse, évolue sans Convention nationale de travail (CN) depuis le 1er octobre dernier. Lundi, la Société suisse des entrepreneurs (SSE) et les syndicats, Unia et Syna en première ligne, sont tombés d'accord pour une nouvelle CN.

Il aura fallu pour cela le travail de médiation de l'ancien haut fonctionnaire fédéral Jean-Luc Nordmann désigné par la ministre de l'Economie Doris Leuthard. Les divergences aplanies portent notamment sur le temps de travail ainsi que sur le fonds paritaire d'application et de formation. Les instances compétentes des deux parties doivent encore se prononcer d'ici fin avril.

Le président de la SSE Werner Messmer s'est dit confiant de voir le nouveau texte, qui se fonde sur le compromis déjà arrêté en décembre dernier, passer le cap des délégués. A l'époque, certains membres de la SSE, majoritairement alémaniques, l'avaient refusé. Des solutions locales avaient été adoptées dans cinq cantons romands et au Tessin.

Au total, le bras de fer aura duré onze mois. Il a débuté lorsque les entrepreneurs ont résilié la CN en mai dernier et a été émaillé par plusieurs grèves qui ont paralysé des chantiers à Genève, Neuchâtel, Berne, Zurich, Bâle et au Gothard.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.