Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Edipresse met un pied dans la TV câblée

"Cyber Crime", l'une des émissions vedette de la chaîne, traite de la criminalité informatique. (photo: startv.ch)

L´éditeur lausannois Edipresse va prendre une participation de 30 pour cent au capital de Star TV. Depuis cinq ans, la chaîne zurichoise dispose d´un droit de diffusion en Suisse romande. Le démarrage du programme francophone est prévu l´année prochaine.

C'est par le biais de sa filiale Internet, Edipresse Online, que le géant romand de l'édition accède au capital de Star TV. A vrai dire, l'opération était annoncée depuis le mois de juin déjà, mais les deux partenaires auront attendu jusqu'à ce lundi avant de recevoir le feu vert du Conseil fédéral.

Accessible à plus d'un million et demi de foyers câblés, Star TV diffuse des programmes axés sur le cinéma, les sports «fun», la mode et l'internet. La chaîne cible essentiellement les 15-30 ans et sa concession ne lui impose aucune autre obligation que celle de refléter l'actualité cinématographique suisse, en passant des films que l'on ne verra pas ailleurs.

Ceci mis à part, Star TV n'est pas tenue de couvrir l'actualité, qu'elle soit régionale, nationale ou internationale. A ce titre donc, elle ne constitue pas une concurrence directe aux stations locales existantes. Son fondateur et actionnaire majoritaire, Paul Grau, est également producteur de films publicitaires.

Dans ses studios de Schlieren, en banlieue zurichoise, Star TV réalise déjà quelques programmes en français, qu'elle vend aux TV locales de l'arc lémanique. Mais depuis 1995, sa concession lui donne le droit de s'étendre à la Suisse romande. Ce que le partenariat avec Edipresse lui permettra de faire.

Comme l'explique Tibère Adler, directeur général d'Edipresse Online, cette prise de participation de 30 pour cent - dont il refuse de dévoiler le prix - «n'est pas un méga investissement» pour le géant romand de la presse. On n'a pas oublié à Lausanne les fiascos de Radio L et de Télécinéromandie, et le groupe est devenu prudent face aux médias électroniques.

«Pour nous, il s'agit plutôt d'un laboratoire, précise Tibère Adler, nous allons créer une petit équipe, ici en Suisse romande, et nous espérons démarrer nos programmes d'ici l'an prochain. Mais notre principal problème vient des opérateurs du câble, dont certains disent ne pas avoir de place pour Star TV sur leur réseau. Il y a donc encore pas mal de négociations en vue.»

Marc-André Miserez

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×