Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Elevage de Saint-Bernard: Pourquoi Barry a pris la grosse tête

barrybreedingpic
(Keystone)

Le récit de Barry met en lumière la pratique de l'élevage des Saint-Bernard. Elle est née à la fin du 19e siècle, pour satisfaire la mode des grands chiens.

A le voir exposé dans son sanctuaire doré à Berne, on a plutôt l'impression d'avoir affaire à un Labrador fier et athlétique qu'à un immense Saint-Bernard aux traits mélancoliques. Les chiens utilisés par l'Hospice du Grand-Saint-Bernard étaient en effet des bâtards - les chanoines n'avaient que faire de leur apparence.

La race des Saint-Bernards, telle que nous la connaissons aujourd'hui, n'a été développée qu'après la mort de Barry. «Vers la fin du 19e siècle, lorsque la pratique de l'élevage par sélection a commencé pour de bon, le physique est soudain devenu le seul critère d'importance, explique Rudolf Thomann, le directeur de la Fondation Barry, sise à Martigny. Les Anglais, notamment, se sont mis à plébisciter des chiens énormes et étaient prêts à payer très cher pour les acquérir. »

Trait frappant

«Plus l'animal était grand, et mieux c'était, résume Marc Nussbaumer, qui supervise la plus importante collection de crânes de chien au monde, au Musée d'histoire naturelle de Berne. De façon générale, l'élevage canin cherche toujours à accentuer la caractéristique morphologique la plus frappante auprès de chaque race - qu'il s'agisse de la taille de la tête ou de la longueur du poil. »

«Or, un Saint-Bernard a deux traits principaux: sa taille et sa grosse tête, poursuit-il. Elles ont toutes deux été accentuées à tel point que nous cherchons désormais à revenir un peu en arrière et à élever des chiens plus petits. »

Tête agrandie

En fait, le corps empaillé de Barry a été modifié en 1923, car il ne correspondait plus aux attentes du public. Sa tête a été agrandie (le crâne originel est exposé dans une vitrine séparée) et ses jambes ont été rallongées d'environ 10 centimètres (si on les regarde de près, on voit la différence de texture et de couleur de la fourrure). La posture de sa tête a même été "corrigée", pour lui donner un air moins soumis et accentuer son côté noble et héroïque.

Barry pesait 40 à 45 kilos, alors que les Saint-Bernards modernes peuvent atteindre plus de 100 kilos. Sa taille actuelle est de 64 centimètres, mais il était légèrement plus petit de son vivant. Aujourd'hui, les chiens de cette race mesurent 70-90 centimètres au garrot (l'arrête qui relie les omoplates).

swissinfo.ch

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.