Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

En marge du WEF, un accord sur l’aéroport de Zurich

leuthard teaser

leuthard teaser

(swissinfo.ch)

Les dernières heures de cette édition du WEF ont été marquées par un accord de principe sur une vieille querelle entre la Suisse et l’Allemagne : celle concernant le bruit du trafic aérien de et vers l’aéroport de Zurich.

Réunis samedi en marge du Forum économique de Davos, la ministre suisse des transports Doris Leuthard et son homologue allemand Peter Ramsauer ont signé une déclaration d’intention censée mettre un terme au contentieux sur le bruit des avions survolant le sud de l’Allemagne.

Selon cette déclaration, qui doit encore être concrétisée par un accord en bonne et due forme d’ici l’été, la Suisse réduira le trafic aérien induit par l’aéroport de Zurich sur le territoire de son voisin allemand. En contrepartie, Berne a obtenu davantage de vols en matinée et en soirée, créneau horaire où la Suisse avait besoin de plus de flexibilité, a expliqué Doris Leuthard. Aucun chiffre n'a été évoqué à ce stade.

« Si tout va bien », le nouvel accord pourrait entrer en vigueur en 2014, a estimé la ministre suisses des transports, qui a relevé que "les deux pays ont dû faire des concessions". "C'est un grand pas un avant, nous tenons à parvenir à une signature avant les élections allemandes de cet automne", a dit pour sa part Peter Ramsauer.

Cette percée, qui a été saluée par la plupart des partis politiques suisses, ainsi que par l’association faîtière des entreprises, economiesuisse, devrait permettre de mettre fin à une querelle qui a marqué les relations germano-suisses de la dernière décennie.

Durant longtemps, la plupart des vols de l’aéroport de Zurich ont passé au-dessus du territoire allemand. Un accord bilatéral négocié en 2001 et dont le but était de soulager la population dans le sud de l’Allemagne, avait toutefois été rejeté un an plus tard par le parlement allemand et enterré en 2003 par les Chambres fédérales.

La même année, Berlin adoptait une ordonnance unilatérale réduisant drastiquement le nombre de survols sur son territoire. La Suisse avait contesté ce règlement devant la Cour de justice de l'Union européenne mais avait été déboutée en 2010.

Le trafic aérien a entre-temps nettement augmenté au-dessus du territoire suisse, affectant des centaines de milliers d’habitants dans les cantons fortement peuplés de Zurich et d’Argovie ainsi qu’en Suisse orientale. En novembre 2011, les citoyens du canton de Zurich ont toutefois refusé une initiative qui voulait empêcher que l'aéroport zurichois ne poursuive son développement en construisant de nouvelles pistes ou en agrandissant des pistes existantes.
(KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

(swissinfo.ch)

×