Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Entre art et artisanat

Un Salon où l'on peu découvrir quelques perles...

(swissinfo.ch)

Parallèlement au 29e Salon International des Inventions de Genève, on peut visiter cette année un petit nouveau baptisé «Arts & Créations». Des débuts prometteurs.

Bijoutiers, peintres, sculpteurs, meubles designers, graveurs sur bois, chapeliers, céramistes... Qu'est-ce qui peut bien les réunir? Le salon «Arts & Créations», nouveau venu sur la scène des Salons genevois. Et tout cela dans un joyeux mélange de modernité et de tradition, de réelle création et d'objets parfois un peu nunuches.

«Chaque année, au Salon des Inventions, nous avions des artistes qui souhaitaient exposer leurs créations» explique Jean-Luc Vincent, qui chapeaute les deux manifestations. «Ils étaient protégés non pas par un brevet, mais par un modèle d'utilité. D'un côté il y a la propriété industrielle, qui touche les inventions, et de l'autre la propriété intellectuelle, qui touche les oeuvres d'art, les écrits etc. Nous avons donc créé ce salon car il s'agit toujours de création, mais dans le domaine artistique».

Le Salon «Arts & Créations» est divisé en trois parties: l'exposition proprement dite, des ateliers, et un podium, où des jeunes talents - danse, musique, mode - peuvent se produire.

Cette première édition accueille 250 exposants originaires de neuf pays - principalement la France. Et les Suisses dans tout ça? «Ici, on a envie de voir le premier Salon pour pouvoir venir au deuxième, la méfiance est de rigueur» ironise Jean-Luc Vincent. «Il y en aura donc plus l'année prochaine...»

Parmi les créateurs au talent manifeste, le jeune Français Vincent Bonisoli, qui produit des meubles au design à la fois moderne et rustique, notamment de par l'emploi de matières nobles - métal, bois, cuir.

Un tel salon a-t-il de l'importance à ses yeux? «Oui. D'un point de vue artistique, c'est important de voir ce que les autres font, et de voir comment nos meubles sont perçus par les gens. Et puis on travaille avec des partenaires, qu'on a incités à venir à Genève pour qu'ils parlent avec le public, et entre eux».

Bernard Léchot


Liens

×