Toute l'actu en bref

De nombreuses personnes sont menacées de malnutrition en Somalie en raison du manque de pluies (archives).

KEYSTONE/AP/FARAH ABDI WARSAMEH

(sda-ats)

L'Est et le Nord-est de l'Afrique font face à la pire sécheresse depuis des décennies dans la région. Le nombre de déplacés depuis début janvier dépasse désormais un million, a indiqué vendredi l'ONU à Genève.

Selon les estimations, 16 millions de personnes ont besoin d'une assistance humanitaire. L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) demande plus de 60 millions de dollars pour aider les communautés touchées dans quatre pays.

Deux Etats sont particulièrement concernés par ces nouveaux déplacements. En Somalie, le nombre de déplacés atteint plus de 700'000. Il s'établit à plus de 310'000 en Ethiopie.

La sécheresse affecte l'approvisionnement en eau, mais la situation en terme de nourriture et de santé s'est également détériorée. Le bétail diminue.

Outre les déplacés, la crise a abouti à de nombreux réfugiés. Même si leur nombre est pour le moment inférieur à celui constaté lors de la précédente grave sécheresse en 2011. Il pourrait cependant augmenter si l'assistance n'est pas durable, étant donné que des pluies inférieures à celles observées habituellement sont encore attendues, affirme aussi l'OIM.

L'organisation prévoit notamment d'acheminer une assistance pour des abris, de la nourriture, des mesures d'assainissement ou encore en matière de santé. Elle veut apporter de l'aide d'urgence, mais aussi à plus long terme, à 6 millions de personnes.

ATS

 Toute l'actu en bref