Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Et l'ours a grogné de plaisir...

Le gardien Marco Bührer (ici devant le Luganais Peltonen) a été un des grands artisans de la victoire bernoise.

(Keystone)

Le club des patineurs de Berne est le nouveau champion suisse de hockey sur glace. Samedi soir à la Resega, les «ours» bernois se sont imposés contre Lugano lors de l'ultime rencontre de la série finale.

Créé en novembre 1903, le club de la capitale fête ainsi son onzième titre national.

Sept longues années… Une éternité pour le club de la capitale et les 16'000 fidèles de la BernArena. Mais samedi, grâce à un ultime succès (4-3) à l’extérieur contre le HC Lugano, l’attente a pris fin.

Dans une ambiance surchauffée, le CP Berne a, une nouvelle fois, pu goûter aux joies du champion. Et ce, grâce à une réussite de Marc Weber dans les prolongations.

Sept ans après avoir battu Zoug en finale (3-1), les «ours» bernois ont donc remis cela face au «Grande Lugano». Comme les Zurich Lions en 2001, les joueurs de Kent Ruhnke ont remporté le match décisif de la série sur la glace de la Resega et s’imposent finalement trois victoires à deux dans la série.

A croire que les finales au meilleur des cinq matches, ‘best of five’, conviennent particulièrement aux Bernois. Depuis leur dernier sacre en 1997, toutes les finales s’étaient en effet disputées au meilleur des sept rencontres… jusqu’à cette année.

Le favori vaincu

Détenteur du trophée et leader incontesté du championnat régulier, le HC Lugano n’a peut-être pas digéré ce changement de règlement.

«J’ai dit dès le départ que c’était une connerie», n’a d’ailleurs eu de cesse de répéter l’entraîneur des bianconeri Larry Huras.

Grand favori avant le début des séries finales - cette «loterie» comme se plaisent à dire plusieurs entraîneurs - Lugano n’a désormais plus que les yeux pour pleurer. Et pourtant, mené deux victoires à zéro, le club bianconeri avait trouvé les ressources morales pour revenir à la hauteur de son adversaire.

Dans cette ultime rencontre, les Tessinois ont encore une fois réussi l'impossible en égalisant à trente secondes de la sirène finale. Mais il était écrit que cela ne suffirait pas.

Les individualités de talent (on pense notamment à ses mercenaires finlandais Petteri Nummelin et Ville Peltonen ainsi que le Canadien Mike Maneluk) ont dû s'avouer vaincues face au collectif bernois très discipliné. La force de l’équipe de la capitale repose en effet sur plusieurs paramètres.

Il y a le sang froid du gardien Marco Bührer. La fougue d’Ivo Rüthemann. La rudesse de Martin Steinegger, des frères Ziegler et de Rolf Schrepfer.Mais aussi l’habilité et la roublardise d’André Rötheli et de Christian Dubé.

Tout comme le fighting spirit des étrangers à la feuille d’érable: Sébastien Bordeleau, Yves Sarault et Sylvain Lefebre. Et l'opportunisme de Marc Weber... il faut cela pour faire un champion.

Bâle chute et Lausanne sauve sa «peau»

Si le CP Berne rit en cette fin de saison, c’est le HC Bâle qui pleure. Revenu parmi l’élite en fin d’année dernière grâce à l’«Affaire Gottéron» et l’augmentation temporaire du nombre d’équipes de l’élite à treize, le club rhénan doit aujourd’hui déchanter.

Dernier du championnat régulier, sa vingtième saison de LNA se solde par une relégation dans la catégorie de jeu inférieure. Malgré un ultime rush final très impressionnant, les Bâlois n’ont pas pu obtenir le droit de défendre leur chance contre le champion de LNB.

Cet honneur est revenu à l’avant-dernier du classement: le HC Lausanne. Malgré une saison totalement ratée et la succession de plusieurs entraîneurs à la bande (Mike McParland, Riccardo Fuhrer et finalement Gary Sheehan et Andrei Khomutov), l’équipe vaudoise a fini par sauver sa peau.

Dans l’ultime série contre Bienne (champion de LNB), les Lausannois ont finalement passé l’épaule sans trop de difficultés (4-0). L’an prochain, il y aura donc trois clubs romands (Fribourg Gottéron, Genève-Servette et Lausanne) parmi les douze équipes qui composeront l’élite du hockey suisse.

swissinfo, Mathias Froidevaux

Faits

Berne a battu Lugano en finale du Championnat de Suisse
Le CP Berne est champion de Suisse 2003/2004
HC Lugano: six titres de Champion de Suisse (1986, 1986, 1987, 1988, 1990, 1999 et 2003)
CP Berne : onze titres de Champions de Suisse (en 1959, 1964, 1974, 1975, 1977, 1979, 1989, 1991,1992, 1997 et 2004)

Fin de l'infobox

En bref

- Le CP Berne a été sacré champion de Suisse de hockey sur glace samedi soir à Lugano. Lors de l'ultime confrontation, les Bernois ont battu les Luganais (4-3) grâce à un but de Marc Weber dans les prolongations.

- Berne a remporté la série finale sur le score de trois matches à deux. Il s’agit du onzième sacre du club de la capitale.

- Les «ours» bernois succèdent au palmarès é leurs adversaires tessinois qui s’étaient imposés l’an dernier face à Davos.

- Pour parvenir en finale, le CP Berne (deuxième du championnat régulier) a éliminé Zoug et Genève-Servette.

- Pour parvenir en finale, le HC Lugano (premier du championnat régulier) a éliminé Fribourg Gottéron et Zurich.

- C’est la première fois depuis la saison 1995/96 que la finale se dispute dans le cadre d’une série au meilleur des cinq et non des sept matches.

- A l’issue de cette saison, le HC Bâle est relégué en LNB et le HC Lausanne a sauvé sa place parmi l’élite en battant le champion de LNB, le HC Bienne (4-0) dans une série au meilleur des sept matches.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.