Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Et si Federer régnait aussi à Roland-Garros?

Roger Federer en route vers le gain du seul tournoi majeur qui manque encore à son palmarès.

(RTS)

Le numéro un mondial s’affiche comme l’un des principaux prétendants au titre, derrière le grand favori espagnol Rafael Nadal.

La confiance est de mise, mais la prudence aussi, puisque Roger Federer n’a jamais été plus loin qu’en quart de finale à Paris.

Numéro un mondial, vainqueur en 2005 de 41 de ses 43 matches, ayant remporté six tournois (dont trois Masters Series), Roger Federer est logiquement l’un des favoris de Roland-Garros, qui débute ce lundi.

Favori un brin malgré lui, puisque le Bâlois, en six participations, n’a atteint qu’à une seule reprise les quarts de finale et a mordu la poussière par trois fois au premier tour.

Des premiers tours difficiles

Les Internationaux de France restent le seul tournoi majeur qui manque encore au palmarès de Roger Federer. Dans un premier temps, il s’efforcera d’entrer de plain-pied dans la compétition.

«Mes dernières apparitions à Paris ont été plutôt décevantes, reconnaissait-il cette semaine. Je vais me concentrer sur les premiers tours, ce sont souvent les plus dangereux ici.» En 2004, le Suisse s’était brisé les os en 1/8e de finale face au Brésilien Gustavo Kuerten, triple vainqueur à Roland-Garros.

Douze mois plus tard, le tableau se montre plutôt clément pour le meilleur joueur de la planète. Il se frottera au premier tour au jeune Israëlien Dudi Sela et ne devrait pas trop souffrir avant le 3e tour, où, si la logique est respectée, il retrouvera le Chilien Fernand Gonzalez (no 25).

«De toute façon, je me sens toujours plus à l’aise sur terre battue, relève Roger Federer. Mon jeu du fond de court s’est encore amélioré». Un atout indispensable pour espérer aller jusqu'au bout de son rêve.

Sur le chemin du favori Rafael Nadal

Sur le chemin de Roger Federer, l’Espagnol Carlos Moya (no 14) et l’Argentin David Nalbandian (no10) risquent ensuite de lui poser quelques problèmes. Dans le meilleur des cas, c’est en demi-finale que le Bâlois retrouvera l’autre grandissime favori, Rafael Nadal.

Le prodige espagnol est même mieux coté que Federer pour soulever dans deux semaines la Coupe des Mousquetaires. Numéro un sur la brique pilée en 2005, Rafael Nadal reste sur 17 succès de rang, dont trois victoires en tournoi ((Monte-Carlo, Barcelone et Rome).

En dehors de Nadal et Federer, les autres tennismen les plus cotés ont pour nom Guillermo Coria (finaliste en 2005), voire Juan Carlos Ferrero (vainqueur en 2004). Le tenant du titre argentin Gaston Gaudio aura quant à lui bien du mal à rééditer son exploit.

Garder son énergie

A 24 ans, Roger Federer a pris de l’envergure sur terre battue, qui restera sans doute tout au long de sa carrière la surface sur laquelle il aura le plus de difficulté à exprimer son talent.

Mais, récent vainqueur de la répétition générale à Hambourg, il a montré qu’il avait le jeu pour s’imposer à Roland-Garros. Et l’apport à ses côtés de Tony Roche, l’expérimenté entraîneur australien qui le seconde à temps partiel, pourrait jouer un rôle certain.

«Il m’a observé à Hambourg, relève Federer. Ses conseils sont précieux.» Peut-être le genre de détails qui pourraient faire la différence lors des moments décisifs.

Pour autant que le numéro un mondial se hisse dans l’ultime carré d’as, sans avoir perdu trop d’énergie lors des tours de chauffe. La tradition l’a montré: Roland-Garros se perd souvent en première semaine.

swissinfo/Jonathan Hirsch

Faits

Roland-Garros est le seul tournoi du Grand Chelem (les quatre tournois majeurs de l’année) qui manque encore au palmarès de Roger Federer.
En six participations aux Internationaux de France, le Bâlois a été éliminé par trois fois au premier tour et n’a atteint qu’à une reprise les quarts de finale.
Cette année, Roger Federer a remporté six tournois Doha, Rotterdam, Dubai, Indian Wells, Miami and Hamburg.
La saison dernière, il s’était imposé à onze reprises en gagnant notamment trois tournois du Grand Chelem (Wimbledon, l’Open d’Australie et l’US Open) et le Masters qui réunit seulement les tous meilleurs tennismen du moment.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.