Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Euro 2008: recherche bénévoles, sportivement...

Les responsables de l'Euro 2008 à propos du programme de bénévolat, vendredi à Zurich.

(Keystone)

L'Union européenne de football association (UEFA) cherche 5000 bénévoles pour le championnat d'Europe de football de l'an prochain en Suisse et en Autriche.

Ces «volontaires» ne seront pas rétribués durant leur engagement. Les syndicats exigent qu'ils ne soient pas engagés pour des emplois qualifiés.

Avoir 18 ans révolus au 1er juin 2006, parler l'anglais et l'allemand, le français ou la langue d'une équipe participante, et convaincre de sa motivation et de son enthousiasme: ce sont les qualités requises par l'UEFA pour espérer décrocher un badge de bénévole durant le tournoi, du 7 au 29 juin prochain.

Le recrutement a commencé vendredi matin sur www.euro2008.com, en même temps que la présentation du programme aux médias à Zurich et à Linz.

«Les bénévoles sont l'âme de ce type de grand événement, estime Ralph Zloczower, président de l'Association suisse de football. Ils contribuent au succès de la manifestation».

«Mais il ne faut pas s'inscrire si on espère voir un match», précise Christian Mutschler, directeur du tournoi pour la Suisse. Le programme de bénévolat requiert un vrai travail, qui sera du reste couronné par un certificat à la fin de l'intervention.

Les bénévoles pourront garder leur équipement, T-shirts et autres, et seront nourris. Ils recevront un abonnement aux transports publics, mais devront s'occuper eux-mêmes de leur logement. «L'expérience montre que les bénévoles s'hébergent souvent les uns les autres», estime Chistian Mutschler.

Deux phases de sélection ont été retenues. La première court depuis ce vendredi jusqu'à mi-novembre, la seconde du 3 décembre à fin février 2008. Entre 30 et 40 personnes seront chargées des entretiens.

Les personnes sélectionnées recevront une formation dans leur domaine de spécialisation (hébergement, accès aux stades, service d'accueil, télécommunications, livraisons, marketing, entre autres) avant l'ouverture de l'EURO. Le programme de bénévoles est budgété à 7-8 millions de francs au total.

Syndicat critique

L'UEFA indique aussi avoir eu des discussions avec le syndicat Unia, qui a mis en garde contre l'exploitation des bénévoles. Dans un communiqué publié vendredi, le syndicat répète son exigence de «conditions de travail correctes» pour les bénévoles.

Concernant les bénévoles, Unia relève ne pas être tombé d'accord avec les organisateurs de l'Euro 08 quant à l'indemnisation des bénévoles. Le syndicat comprend le recours au bénévolat quand il s'agit d'accueil ou d'information du public.

Par contre, il critique le fait qu'une société commerciale comme Euro 2008 SA qui va retirer d'«énormes» bénéfices de l'événement veuille également engager des bénévoles pour des tâches nécessitant des qualifications professionnelles, comme l'informatique ou le travail médiatique.

Le syndicat demande aussi le respect des conventions collectives dans l'hôtellerie, la restauration et la sécurité privée. Pour les salariés non conventionnés, il exige un salaire minimum horaire de 20 francs.

Un réservoir national

Les quatre villes suisses qui accueilleront des matches ont également lancé vendredi leur propre campagne de recrutement. Bâle en veut 800, Berne entre 500 et 700, Genève 400 et Zurich 800. «Nous collaborerons pour éviter les doublons», précise Christian Mutschler.

En Autriche, les 2500 bénévoles de l'UEFA seront également soutenus par autant de «volontaires» recrutés par Vienne, Klagenfurt, Salzbourg et Innsbruck.

Côté suisse, l'encadrement des bénévoles engagés par les villes hôtes sera assuré par Swiss Olympic, à la charge de la Confédération. L'un des objectifs est de créer un «réservoir national de bénévoles» pour soutenir l'organisation de futurs grands événements sportifs en Suisse.

Avec les bénévoles recherchés par les quatre villes, ce sont en Suisse pas moins de 5200 bénévoles qui viendront appuyer les 320 employés à plein temps d'Euro 2008 SA, la société chargée d'organiser la manifestation en Suisse.

Quelque 900 chauffeurs bénévoles seront aussi recrutés pour conduire les véhicules officiels dans les deux pays.

swissinfo et les agences

Euro 2008

L'Euro 2008 aura lieu du 7 au 29 juin en Suisse et en Autriche.



Sur 31 matches, 15 seront joués en Suisse et 16 en Autriche, avec la finale à Vienne.



Un total de 1,05 million de billets ont été émis.



Jusqu'à 5,4 millions de spectateurs sont attendus en Suisse, dont 1,4 million provenant de l'étranger.



2500 journalistes commenteront les matches.



Le coût total est estimé à 182,1 millions de francs. La contribution de la Confédération se monte à 82,8 millions.

Fin de l'infobox

LES MASSES DE SUPPORTERS

Bâle attend 250'000 supporters au stade St-Jakob et 750'000 autour des écrans géants; 110'000 nuitées.



Berne: 100'000 à 200'000 hôtes lors des trois matches. Les zones dans la ville pour les supporters sont prévues pour plusieurs dizaines de milliers de visiteurs. Jusqu'à 80'000 nuitées supplémentaires.



Zurich: jusqu'à 1,4 million de supporters. 100'000 à 180'000 nuitées, dont 75'000 à 110'000 dans les hôtels.



Genève: deux zones pouvant accueillir plusieurs milliers de spectateurs sont prévues en plus du stade.



L'Union des associations européennes de football (UEFA) estime que l'Euro 2008 devrait générer 800'000 nuitées en Suisse.

Fin de l'infobox


Liens

×