Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Eveline Widmer-Schlumpf fait front

La ministre de justice et police ne se retirera ni du gouvernement, ni ne démissionnera de l'Union démocratique du centre (UDC / droite nationaliste). Telle est sa réponse à l'ultimatum lancé la veille par son parti, qui lui demande de partir d'ici au 11 avril.

La ministre grisonne, que le Parlement avait préféré à Christoph Blocher en décembre, entend continuer à représenter les idées UDC au gouvernement, avec décence, respect et tolérance.

La Grisonne rejette les attaques de la direction de l'UDC lui reprochant d'avoir intrigué pour se faire élire au gouvernement. Elle assure aussi n'avoir menti à personne.

L'ensemble du gouvernement est derrière Eveline Widmer-Schlumpf, a déclaré jeudi la ministre des affaires étrangères Micheline Calmy-Rey. Les menaces qu'a reçues [sa collègue] constituent «une attaque contre l'ensemble du collège et sont inacceptables», a-t-elle ajouté.

Les partis politiques et les sections bernoise et grisonne de l'UDC (sections historiquement modérées) se disent indignés par la pression exercée par la droite nationaliste. Ils estiment les méthodes employées indignes d'une démocratie.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×