Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Evgueni Adamov reste en prison

Les Américains soupçonnent Adamov d'avoir détourné neuf millions de dollars.

(Keystone)

Les Etats-Unis ont déposé vendredi une demande d'extradition formelle de l'ex-ministre russe de l'énergie atomique, arrêté en mai à Berne.

Soupçonné de détournements de fonds, l'ancien responsable reste en détention, sur ordre du Tribunal fédéral.

Les arguments de la requête américaine sont les mêmes que ceux qui figuraient dans la demande d'arrestation, a indiqué Folco Galli, porte-parole de l'Office fédéral de la justice (OFJ). Les Américains accusent Evgueni Adamov d'avoir détourné entre 1993et 2003 plus de neuf millions de dollars versés par Washington pour améliorer la sécurité de sites nucléaires en Russie.

En anglais

Selon M. Galli, la demande d'extradition américaine est arrivée vendredi à Berne en langue anglaise. La version allemande doit suivre d'ici le 30 juin, a précisé le porte-parole. L'ancien ministre a été arrêté le 2 mai dernier en Suisse sur la base d'un mandat d'arrêt émis par les Etats-Unis.

Quelques heures avant l'annonce de l'OFJ, le Tribunal fédéral (TF) a indiqué que M. Adamov restait en détention. Les juges de Mon Repos ont donné raison à l'OFJ qui s'est opposé à la libération de l'ex-ministre accordée par le Tribunal pénal fédéral (TPF) le 9juin.

Dans leur décision, les magistrats de Lausanne rappellent que la détention reste la règle en procédure extraditionnelle. Des dérogations ne peuvent être accordées qu’«à titre exceptionnel».

Le droit au sauf-conduit, qui a amené à la décision du TPF, est au cœur du litige, souligne le TF. Cette question centrale doit encore être tranchée. En attendant, il convient de maintenir la détention et d'accorder l'effet suspensif au recours de l'OFJ, a fait savoir Mon Repos.

L'OFJ avait déjà bénéficié d'un premier appui du TF. Dans une ordonnance super provisoire rendue le même jour que la décision du TPF, les juges de Lausanne avaient déjà décidé de maintenir la détention d'Adamov.

A qui?

Les autorités russes ont également demandé l'extradition de l'ex-ministre. Leur demande a été transmise à Berne le 17 mai dernier. Le parquet de Moscou accuse M. Adamov d'escroqueries commises dans l'exercice de ses fonctions entre 1998 et 2001.

Sur la base d'une demande des autorités russes, l'OFJ avait ordonné une nouvelle mise en détention extraditionnelle le 7 juin. M. Adamov a également recouru devant le TPF sur ce point.

La décision de savoir si, quand et où l'ex-ministre sera extradé est entre les mains des autorités suisses. M. Galli s'est dit dans l'impossibilité d'indiquer quand elle va tomber. Berne a signé des traités d'extradition avec la Russie et les Etats-Unis.

swissinfo et les agences

En bref

- Ministre russe de l’énergie atomique de 1998 à 2001, Evgueni Adamov a été limogé par le président Vladimir Poutine suite à une enquête parlementaire l’accusant d’avoir touché des pots-de-vin.

- Il a été arrêté à Berne le 2 mai de cette année à la demande des Etats-Unis.

- Selon la justice américaine, Evgueni Adamov aurait détourné 9 millions de dollars (provenant de fonds américains) destinés à améliorer la sécurité des installations nucléaires russes entre 1993 et 2001.

- Le 17 mai, la Russie a déposé une demande formelle d’extradition d’Evgueni Adamov à Berne, suite à un mandat d'arrêt émis par un tribunal de Moscou pour escroquerie.

- Les Etats-Unis ont déposé vendredi une demande d'extradition formelle d'Evgueni Adamov.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.