Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Excision: première condamnation en Suisse

Une réfugiée somalienne a été condamnée à six mois de prison avec sursis pour avoir exposé sa demi-soeur de 13 ans à l'excision et aux dangers de la guerre civile en Somalie. La justice du canton de Fribourg l'a reconnue coupable de violation du devoir d'assistance et d'éducation. Ce jugement est inédit en Suisse.

La condamnée, réfugiée, avait fait venir l'enfant à l'âge de sept ans en 1995 au titre du regroupement familial en la faisant passer pour sa fille.

Six ans plus tard, n'arrivant plus à gérer son éducation selon ses codes culturels stricts, elle avait confié l'adolescente à un tiers qui l'a conduite chez sa mère nomade en Somalie. Elle a dû y vivre dans de dures conditions et y a subi une excision.

La jeune fille a finalement pu s'enfuir au Kenya en 2004 et contacter une ancienne institutrice, qui a alerté l'organisation «Sentinelles». Elle a pu rentrer en Suisse en 2006 et a été mise au bénéfice de l'asile.

La justice fribourgeoise précise que la condamnée ne peut pas être poursuivie pour lésions corporelles graves. Il faudrait pour cela que l'excision soit aussi réprimée en Somalie.

Des procédures sont pendantes à Zurich et Genève. Et pour la première fois en Suisse, un tribunal se penchera le 26 juin sur l'excision d'une fillette pratiquée sur sol helvétique.

L'UNICEF estime que près de 7000 femmes ayant subi une mutilation génitale vivent en Suisse


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×