Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Exploit de Wawrinka à l’US Open

Stanislas Wawrinka (ATP 27) a signé le plus beau succès de sa carrière dimanche dans le Louis Armstrong Stadium de Flushing Meadows. Le Vaudois de 25 ans s'est qualifié pour les 8e de finale de l'US Open en s'offrant le scalp du finaliste de l'édition 2008 Andy Murray, quatrième joueur mondial, battu 6-7 (3/7) 7-6 (7/4) 6-3 6-3 au terme d'une bataille de 3h56'.

Le champion olympique de double atteint ainsi pour la sixième fois le 4e tour dans un tournoi majeur, un stade de la compétition qu'il n'a jamais dépassé en Grand Chelem. Sa prestation de dimanche lui autorise tous les espoirs.

Son prochain adversaire sera l'Américain Sam Querrey (ATP 22), qu'il devrait affronter mardi en «night session». Lors de leur unique rencontre à ce jour, Stan s'était imposé 2-6 7-5 7-6 (10/8) l'an passé à Indian Wells, après avoir dû écarter deux balles de match.

Stanislas Wawrinka a sans doute réalisé la prestation la plus aboutie de sa carrière sur les plans tactique et technique dimanche, face à un joueur qui l'avait écrasé 6-1 6-3 6-3 au même stade de la compétition deux ans plus tôt à New York.

Il a démontré toute sa force de caractère, réagissant à la perfection alors qu'il était mené 7-6 3-0 après avoir pourtant largement dominé le premier set. Le champion junior de Roland-Garros 2003 a également su se faire violence, lui qui s'est blessé à la cuisse droite dans le sixième jeu du troisième set. Le fait qu'Andy Murray ait également souffert de douleurs à la cuisse gauche et à la nuque ne lui enlève absolument aucun mérite.

Beaucoup plus agressif sur un court depuis qu'il s'entraîne sous la houlette de Peter Lundgren - il a armé 58 coups gagnants dimanche dont certains que n'aurait pas reniés Roger Federer lui-même -, Stanislas Wawrinka attendait depuis une éternité ce succès de prestige qui pourrait bien lui servir de déclic.

Il n'avait en effet jusque-là remporté qu'un seul des dix matches joués contre des membres du top 10 en Grand Chelem. C’était il y a cinq ans déjà, face à un pur spécialiste de la terre battue, l'Argentin Mariano Puerta.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×