Expo.02 doit trouver 200 millions de francs

Franz Steinegger (à droite) face à Kaspar Villiger: Expo.02 cause bien des tracas au monde politique. swissinfo.ch

Expo.02 a de graves problèmes de liquidités et devra trouver 200 millions de francs d'ici fin juin. C'est ce qu'a fait savoir, vendredi, le président de l'Exposition nationale, Franz Steinegger, lors des traditionnels entretiens entre le Conseil fédéral et les partis gouvernementaux à la Maison de Watteville.

Ce contenu a été publié le 16 février 2001 - 22:53

Ces entretiens ont réuni une délégation du Conseil fédéral et les représentants des partis gouvernementaux. D'ici fin juin prochain, Expo.02 a besoin d'environ 200 millions de francs, a déclaré le président du PDC, Adalbert Durrer, au terme des entretiens, lors d'une conférence de presse au Palais fédéral.

Le problème doit être impérativement résolu au cours des semaines qui viennent. Une première injection d'argent a déjà été opérée par les banques, mais elle ne suffira que jusqu'à mi-mars. Les banques, d'ailleurs, veulent des garanties avant d'accorder de nouveaux crédits.

Selon le vice-chancelier de la Confédération, Achille Casanova, l'Expo est en chantier, mais les fonds recherchés ne sont pas encore arrivés. Selon Franz Steinegger, Expo.02, malgré ses problèmes financiers, ouvrira ses portes en mai 2002, comme prévu, et dans le cadre du budget.

«Il n'y a d'ailleurs pas moyen de revenir en arrière, le point de non-retour a été dépassé, a souligné Adalbert Durrer. En conséquence, le Conseil fédéral et le Parlement devront discuter une nouvelle fois du financement d'Expo.02.

A Watteville, plusieurs solutions aux problèmes de liquidités d'Expo.02 ont été discutées, selon Durrer, mais aucune décision n'a été prise. Les partis gouvernementaux en débattront prochainement dans les groupes parlementaires.

Concrètement, la question est de savoir si la garantie de déficit accordée par la Confédération doit être transformée en prêt. Une autre question est de savoir si ce prêt pourra être remboursé. L'engagement de la Confédération, selon les décisions prises, ne devrait pas dépasser 700 millions de francs.

En outre, la préparation de la quarantaine d'expositions prévues devient critique pour ce qui est des délais. Et deux des quatre projets fédéraux sont sous pression.

Rappelons que l'Expo.02 n'a pas cessé de devoir faire face à des problèmes financiers. Voici une année, Franz Steinegger avait présenté un projet remanié avec un budget de 1,4 milliard de francs. Le Parlement avait alors accordé une garantie de déficit de 338 millions de francs.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article