Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Faible hausse des primes maladie en 2007

Il n'existe aucune prévision fiable concernant le montant des primes ces prochaines années

(Keystone)

En Suisse, les primes maladie augmenteront de 2,2% en moyenne l'an prochain. Cette hausse est la plus faible jamais enregistrée depuis dix ans.

Pascal Couchepin - ministre en charge de la santé - annonce vouloir limiter la hausse annuelle à 3% par an au cours des cinq à dix prochaines années.

Ce faible renchérissement, valable pour les adultes dès 26 ans est bien loin des envolées de près de 10% que l'assuré avait dû avaler en 2002 et en 2003. C'est aussi la première fois que la progression des primes de l'assurance maladie obligatoire passe sous la barre des 3%.

Comme l'a annoncé jeudi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), les jeunes adultes âgés de 19 à 25 ans bénéficient du répit le plus marqué: frappées en 2006 d'une augmentation «de rattrapage» de 7,1%, leurs primes n'augmenteront l'an prochain que de 2,1%.

Même chose pour les enfants dont les primes croîtront deux fois moins que l'an passé, soit 1,7%.

Ainsi, une personne âgée de 19 à 25 ans devra s'acquitter en moyenne de 246,30 francs et l'assurance maladie obligatoire d'un enfant coûtera 75,72 francs.

Quant aux adultes, ils devront débourser l'an prochain 313,01 francs par mois (avec une franchise de 300 francs).

L'OFSP lie l'embellie à la baisse du prix des médicaments, au recours aux génériques, à la réduction des tarifs des analyses de laboratoire et au remboursement des moyens et des appareils.

Primes en baisse à Genève

Comme d'habitude, ces moyennes cachent de grandes disparités. Toujours le canton le plus cher, Genève innove en baissant pour la première fois les primes de 0,5% à 423,34 francs en moyenne.

A un franc près, Appenzell Rhodes-Intérieures cède sa place de canton le moins cher à Nidwald (216,32 francs) et enregistre la plus forte hausse à l'échelle suisse (+ 4,8%).

L'accalmie pourrait toutefois être passagère, car près de trois quarts des assureurs ont dissout des réserves pour modérer les hausses de primes. Or, l'abaissement progressif du seuil minimal de réserves n'est prévu que jusqu'en 2009.

Les recettes de Pascal Couchepin

Cela dit, le ministre en charge de la santé annonce vouloir limiter la hausse annuelle à 3% au cours des cinq à dix prochaines années. Il l'a dit dans une interview publiée jeudi par L'Hebdo, le magazine d'informations de Suisse romande.

Pour y parvenir, Pascal Couchepin propose de créer des centres de compétence pour les maladies graves et des cercles de qualité comme celui du canton de Fribourg.

Enfin, le ministre de la santé propose la création d'une épargne individuelle défiscalisée, qui servirait à financer ses propres soins durant la vieillesse.

Cette idée de pilier dite «3c », qui pourrait par exemple être alimenté entre 58 et 80 ans et plafonné à quelque 200'000 francs, a été reprise la semaine dernière par la Chambre haute du parlement. Le Conseil des Etats a en effet chargé le gouvernement de l'approfondir.

swissinfo et les agences

En bref

Depuis 1996, avec l'entrée en vigueur de la Loi fédérale sur l'assurance maladie (LAMal), chaque habitant de Suisse a l'obligation de souscrire individuellement à une assurance maladie de base couvrant un catalogue déterminé de prestations.

La gestion de cette assurance est confiée au secteur privé. L'assuré peut choisir librement son assureur qui a de son côté l'obligation de l'accepter indépendamment de son âge et de son état de santé.

Les primes de l'assurance varient en fonction des cantons et des assureurs.

L'un des principes qui régit l'assurance maladie est celui de la solidarité: une personne âgée malade paye la même prime qu'une personne jeune et en bonne santé.

Fin de l'infobox

Faits

Augmentation des primes maladie 2007: 2'2%
Cette hausse est la plus faible jamais enregistrée depuis l'entrée en vigueur de la loi sur l'assurance maladie (LAMal) en 1996.
Augmentation annuelle moyenne des primes entre 1996 et 2007: + 5,57 %
Augmentation des primes totale entre 1996 et 2007: + 80,90 %

Fin de l'infobox

Franchise

Chaque assuré doit participer aux frais de santé, selon une franchise minimum obligatoire de 300 francs par année.

L'assurance maladie qui est obligatoire rembourse ensuite les frais qui dépassent cette franchise.

Fin de l'infobox

Participation

La participation de l'assuré s'élève généralement à 10%. Il doit donc payer lui-même 10% des frais qui dépassent sa franchise annuelle.

Le montant de la participation ne peut dépasser 700 francs par année.

Fin de l'infobox


Liens

×