Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Federer rejoint Connors et Wilander

Federer remporte sa troisième victoire dans un tournois du Grand Chelem cette année.

(RTS)

En remportant l’US Open, Roger Federer a cueilli un troisième titre du Grand Chelem cette année, après l’Australian Open et Wimbledon.

Ce fabuleux exploit, le Suédois Mats Wilander avait été le dernier à l’accomplir. C’était en 1988.

Lleyton Hewitt ne sera pas le septième joueur à infliger une défaite à Roger Federer en 2004. En finale de l’US Open, l’Australien, qui n’avait pas concédé le moindre set jusqu’alors à New York, n’a pas tenu la comparaison (0-6 6-7 0-6).

Sur le Arthur Ashe Stadium, devant plus de 23'000 spectateurs, la treizième confrontation entre les deux hommes a tourné à la démonstration du No1 mondial. Comme à l’Australian Open, à Hambourg et à Wimbledon, date de leurs trois derniers duels.

Le natif d’Adélaïde était pourtant invaincu depuis 16 rencontres. Seule consolation pour ce dernier, il affiche toujours un bilan positif face au Suisse (7-6).

Rod Laver, seul auteur du «Grand Chelem»

Lauréat de la quatrième et dernière levée du Grand Chelem, un tournoi qui manquait à son palmarès, Roger Federer a donc fait honneur à son statut de meilleur joueur du monde.

Il a éclaboussé le public new-yorkais de sa classe, soulevé les commentaires les plus dithyrambiques, et prouvé, si besoin était encore, que son élimination au deuxième tour des Jeux olympiques à Athènes n’était qu’un accident de parcours.

Mais surtout, cette troisième victoire lors d’un des quatre rendez-vous majeurs de l’année (après l’Australian Open en janvier et Wimbledon en juillet) lui permet de rejoindre l’Américain Jimmy Connors et le Suédois Mats Wilander dans la légende.

Depuis 1969, et le «Grand Chelem» (succès à l’Australian Open, Roland-Garros, Wimbledon et l’US Open) réalisé par l’Australien Rod Laver, ils n’était en effet que deux à s’être imposés la même année dans trois des quatre desdits tournois.

En 1974, Jimmy Connors n’avait pas défendu ses chances à Paris, en conflit qu’il était avec le président de la Fédération internationale de tennis (ITF), le Français Philippe Chatrier. En 1988, Mats Wilander n’avait, lui pu mieux faire qu’un quart de finale sur le gazon londonien.

Sur les traces de Martina Hingis



Cette performance historique, une star helvétique autre que Roger Federer en a toutefois la primeur. En 1997, Martina Hingis, alors No1 mondial, avait réalisé le même parcours, n’échouant que sur la terre battue parisienne. Une surface qu’elle ne domptera jamais.

Etrange coïncidence, Roland-Garros est à ce jour également le seul grand tournoi manquant au palmarès du Bâlois. Son meilleur résultat y est un quart de finale en 2001. A 23 ans, le droitier de Bottmingen a néanmoins le temps de remédier à cette lacune.

A moins qu’il ne soit écrit que sa voie soit la même que celles de la St-Galloise, des Américains Jimmy Connors et Pete Sampras, du Suédois Stefan Edberg ou encore de l’Allemand Boris Becker, gagnants un jour ou l’autre à Melbourne, Londres et New-York, mais maudit à jamais à la Porte d’Auteuil.

swissinfo, Raphael Donzel

Faits

En 2004, le bilan de Roger Federer est de 64 victoires pour 6 défaites.
Il s’est adjugé neuf titres (Australian Open, Dubaï, Indian Wells, Hambourg, Halle, Wimbledon, Gstaad, Montréal/Toronto et US Open).
No1 des classements technique et Race, le Bâlois est également en tête du prize-money (4'753'222 $).

Fin de l'infobox

En bref

- A l’US Open, le Suisse a cueilli le vingtième titre de sa carrière et remporté sa onzième finale d’affilée.

- Vainqueur de l’Australian Open (2004), de Wimbledon (2003 et 2004) et de l’US Open (2004), le seul grand trophée manquant au palmarès du Bâlois est la Coupe des Mousquetaires de Roland-Garros.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×