Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Federer sorti de Wimbledon

Le millésime 2010 aura un goût amer pour Federer.

Roger Federer, tenant du titre, a été éliminé mercredi en quarts de finale de Wimbledon par le Tchèque Thomas Berdych en quatre sets. Berdych, tête de série numéro 12, s'est imposé 6-4, 3-6, 6-1, 6-4 en 2h37 de jeu.

Le Bâlois de 28 ans n'avait pas été battu aussi prématurément à Church Road depuis l'édition 2002. Il avait alors été éliminé d'entrée par le Croate Mario Ancic, une année après avoir signé le premier grand exploit de sa carrière en battant Pete Sampras en 8e de finale, et une année avant de conquérir son premier trophée majeur dans son tournoi préféré.

Roger Federer subit surtout sa deuxième élimination successive en quart de finale en Grand Chelem, alors qu'il avait disputé 23 demi-finales d'affilée entre Wimbledon 2004 et l'Open d'Australie 2010.

Il pourrait même perdre sa 2e place mondiale lundi prochain au profit de Novak Djokovic (no 2), qui a écrasé 6-3 6-2 6-2 Yen-Hsun Lu (ATP 82) et affrontera Tomas Berdych en demi-finale.

Rien d’étonnant

Ce revers n'a cependant rien d'étonnant. Roger Federer a connu une première partie de saison indigne de son talent, avec un seul titre conquis (à l'Open d'Australie tout de même) et de nombreuses défaites inquiétantes.

Il a ainsi été battu à trois reprises par un joueur classé au-delà de la 30e place mondiale (Marcos Baghdatis à Indian Wells, Ernests Gulbis à Rome et Albert Montañes à Estoril), et s'est incliné deux fois en ayant manqué une balle de match (face à Baghdatis toujours, puis à Miami face à Tomas Berdych).

Le revers subi en finale sur le gazon de Halle face à Lleyton Hewitt, qu'il avait battu lors de leur 15 affrontements précédents, n'augurait rien de bon. Ses débuts difficiles sur l'herbe londonienne, où il se retrouvait mené deux manches à zéro par Alejandro Falla (ATP 60) au 1er tour et lâchait un set au 2e face à Ilja Bozoljac (ATP 152), n'avaient finalement rien d'anecdotique.

Succès mérité pour Berdych

Comme à Paris face à Robin Söderling, Roger Federer a subi la loi d'un joueur bien plus entreprenant que lui. Tomas Berdych possède d'ailleurs les mêmes armes destructrices que le Suédois, et a parfaitement su s'en servir mercredi sur le mythique Centre Court londonien. Son service (82 % de points gagnés derrière sa première balle) lui a permis d'effacer six des sept balles de break que s'offrait le Bâlois, et son énorme coup a fait le reste.

Moins fébrile qu'à l'accoutumée, Tomas Berdych - qui disputera sa deuxième demi-finale d'affilée en Grand Chelem après celle perdue à Paris face à Robin Söderling - faisait également preuve d'une efficacité redoutable à la relance (4/6 sur ses balles de break).

Le Tchèque de 24 ans a, il est vrai, bénéficié des largesses de son adversaire. Souvent trahi par son coup droit, Roger Federer n'a pas non plus pu s'appuyer sur un service performant malgré ses 14 aces. Il ne remportait ainsi que 70 % des points joués derrière sa première balle. Insuffisant pour espérer un meilleur sort face à un Tomas Berdych aussi performant.

«C'est difficile de décrire ce que je ressens en ce moment. C'est fantastique de battre un aussi grand joueur sur ce Central», a réagi le Tchèque. «La demi-finale à Roland-Garros m'a donné beaucoup de confiance. Je vais savourer ce résultat pendant les minutes et heures qui viennent avant de penser à ma demi-finale», a-t-il dit.

swissinfo.ch et les agences

9e journée du tournoi de Wimbledon

Simple messieurs (quarts de finale)

Novak Djokovic (3), Serbie, bat Yen-hsun Lu, Taïwan, 6-3, 6-2, 6-2.

Tomas Berdych (12), Rép. tchèque, bat Roger Federer (1), Suisse, 6-4, 3-6, 6-1, 6-4.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse