Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Fernand Léger et le «décor en mouvement» de La Création du monde

Dispositif scénique de La Création du monde, photographie 1923 (Dansmuseet Stockholm).

La nouvelle exposition du Musée d´art et histoire s´articule autour des décors de Fernand Léger pour le spectacle des ballets suédois. Grâce aux prêts du Musée Barbier-Mueller, on y voit l´influence des arts primitifs sur Léger et ses contemporains.

En 1923 eut lieu la première représentation de La Création du monde, spectacle issu de la collaboration des ballets suédois avec Blaise Cendrars pour l'argument, Darius Milhaud pour la musique et Fernand Léger pour les décors et les costumes. Inspirée de la cosmogonie africaine et des formes de l'art «nègre», La Création du monde fait l'objet d'une nouvelle mise en scène, purement plastique, au Musée d'art et d'histoire de Genève.

Une place centrale est réservée à la parenthèse que constitua cet événement dans la carrière de Fernand Léger. Projets dessinés, études et huiles documentent son art, où le goût pour les manifestations de la modernité, pour la mécanique en particulier, se conjugue avec une fascination pour la statuaire primitive. Fascination partagée par ses pairs, soumis eux aussi à la «crise nègre» dont parlait Cocteau et qui frappa le Paris des années folles.

Très large dans son propos, l'exposition, grâce à la participation du Musée Barbier-Mueller, brosse l'historique de la découverte des arts primitifs par les Européens, dès le milieu du XIXe siècle. Leur influence, on le sait, s'exerça sur Rouault, Ernst, Picasso et bien d'autres, ce que permettent de visualiser des rapprochements pertinents entre des peintures modernes et des pièces venues d'au-delà les mers.

Notons que des représentations de La Création du monde seront données en décembre à Genève, par le Ballet du Grand Théâtre et l'ensemble Contrechamps. On y comprendra que les formes d'expression des sociétés primitives ont également inspiré les musiciens, à commencer par les musiciens de jazz.

Laurence Chauvy

La Création du monde. Fernand Léger et l'art africain des collections Barbier-Mueller. Musée d'art et d'histoire (rue Charles-Galland 2, Genève, tél. 022/418 26 00). Jusqu'au 4 mars.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×