Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Festival Starmus à Zurich Scientifiques, astronautes et musiciens en pluie d’étoiles

12 Prix Nobel et plein d’autres scientifiques, 7 astronautes des missions Apollo et quelques géants du rock comme Brian May et Brian Eno: à fin juin Zurich célèbre le 50e anniversaire de l’homme sur la Lune en accueillant (en première suisse) le 5e festival Starmus – pour «étoiles et musique». Le programme a été dévoilé ce vendredi 10 mai.

Starmus

Brian May et Rick Wakeman au dernier Starmus. Cette année, les deux virtuoses seront à nouveau sur scène.

(Starmus Festival)

«Si les politiciens vous disent que la science est importante, qui va les croire? Si les scientifiques vous disent que la science est importante, vous penserez qu’ils plaident pour leur chapelle. Mais si des artistes vous disent que la science est importante, il y une chance que vous les écoutiez». En une phrase, l’astrophysicien américano-espagnol Garik Israelian résume le credo de StarmusLien externe, qu’il a fondé en 2011 avec son ami Brian May. Car le fameux guitariste de Queen est aussi docteur en astrophysique.

En quatre éditions - les trois premières aux Iles Canaries, la dernière en Norvège -, cet OVNI du circuit des festivals d’été s’est taillé une solide réputation pour les émotions qu’il génère. Claude Nicollier, seul astronaute suisse à ce jour, qui a déjà participé à plusieurs éditions, sera encore à Zurich cette année. Pour lui, l’occasion est simplement «extraordinaire». Et le lien entre science, aventure et musique est évident: «c’est l’émotion».

 

Elon Musk, Brian Eno et Apollo 11

Dès ses débuts Starmus avait le soutien de Stephen Hawking, un des hommes qui a contribué à rendre la science de pointe aussi populaire, malgré la complexité des notions avec lesquelles elle jongle. Si l’astrophysicien a disparu il y a un an, Starmus continue à attribuer les médailles qui portent son nom pour récompenser la communication scientifique.

Cette année, elles vont à Elon Musk, fondateur de Tesla, mais aussi de Space X, Open AI (intelligence artificielle) et SolarCity (énergies durables) «pour ses réalisations étonnantes dans le domaine du voyage spatial et pour l’humanité», à Brian Eno «pour sa contribution à la popularisation de la science» et au documentaire «Apollo 11» de Todd Douglas Miller «pour son regard nouveau sur la plus célèbre mission spatiale de l’histoire».

Les trois médailles seront remises le 24 juin à l’ouverture du festival. Le film, construit sur des archives de la NASA remastérisées aux standards d’aujourd’hui, y sera naturellement présenté.

Brian Eno, ancien claviériste de Roxy Music, puis compositeur-arrangeur-producteur ayant forgé le son de tant de groupes (notamment «planants») depuis les années 70, y sera aussi. Il a appris la nouvelle ce matin, en direct sur Skype, face à la presse. Empreinte d’auto dérision toute britannique, sa première réaction a été de s’excuser: «quand on ne sait pas jouer ni de la guitare ni de la batterie, on atterrit forcément au synthétiseur. Et là, on fait de la musique spatiale».

Reste Elon Musk. L’entrepreneur fera-t-il le déplacement de Zurich? Il l’a promis, mais un imprévu de dernière minute est toujours possible.


Starmus

Starmus

«Si un Prix Nobel vient faire une conférence près de chez vous, vous irez peut-être le voir. Puis il faudra aller dans une autre ville pour en voir un autre, et ainsi de suite. Mais là, vous avez le gratin de la science sous la main, tous dans un lieu sur une semaine, c’est une occasion unique», plaide Sir Michael Hintze. Le milliardaire britannique, un des sponsors principaux de Starmus, via son fonds de gestion CQS, rappelle que cette semaine zurichoise est l’occasion de rencontrer «certains des plus grands esprits de la planète».

Et de se détendre le soir avec de la bonne musique.


Starmus Festival V – A Giant Leap – dédié au 50 ans des premiers pas de l’homme sur la Lune

24-29 juin au Samsung Hall de Dübendorf, près de Zurich (capacité maximale: 5000 personnes).

Le programmeLien externe peut encore subir quelques modifications, mais toutes les personnes annoncées seront là. Au menu: tables rondes scientifiques, accessibles à tout un chacun, avec possibilité de dialogue, dans la journée, et concerts le soir.

A noter que l’événement devait initialement se tenir à Berne. L’Université de la capitale est célèbre pour avoir fourni aux astronautes d’Apollo 11 leur première expérience à déployer sur la Lune - une feuille d’aluminium pour collecter des particules de vent solaire. Mais pour des raisons logistiques, notamment de capacité de salle, Starmus a fini par se tourner vers Zurich. L’Université de Berne n’en fêtera pas moins l’anniversaire avec son propre événementLien externe, du 27 au 30 juin.

Fin de l'infobox

 

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.