Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Fin d'un monde Dans les restes d'un chantier nucléaire

La centrale nucléaire de Stendal devait être un symbole de réussite pour la RDA, l’ancienne Allemagne de l’Est. Avec une capacité totale de 4000 mégawatts, elle devait être la plus grande centrale nucléaire d’Europe centrale. Seul subsiste aujourd’hui un chantier à l’abandon où vivent des ferrailleurs.

Situé à 20 km de la ville de Stendal, le chantier a démarré en 1982. Jusqu'à 13.000 personnes y ont travaillé. Mais au printemps 1991, la construction est arrêtée.
Plus tard, une société immobilière privée reprend le terrain pour produire en masse des maisons préfabriquées. La société fait faillite. Seule une maison témoin subsiste. C’est dans ce lieu que vivent aujourd’hui quelques personnes qui fouillent dans les décombres à la recherche de pièces d’acier qui leur permettent de faire quelque argent.
Photos: Jonas Walter Ludwig

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.