Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Fonds en déshérence: les grandes banques suisses versent la dernière tranche

Les banques devront encore publier sur Internet les noms des propriétaires de comptes en déshérence.

(Keystone)

Le Crédit suisse (CS) et l'UBS procédant jeudi à leurs derniers versements au titre de l'accord global de 1998 avec les organisations juives. Avec ce dépôt de 667 millions de dollars, la somme totale de 1,25 milliard sera réunie.

Les deux tiers de ce montant sont pris à charge par l'UBS, le tiers restant par le CS. Les dernières tranches étaient prévues pour 2001, mais un amendement de l'accord global, a permis l'union de ces derniers versements au 23 novembre 2000.

Cette anticipation a du bon, puisqu'elle génèrera des intérêts supplémentaires. Cet argent servira à financer de nombreux frais liés au processus de distribution.

La somme totale restera sur un compte bloqué à New York, jusqu'à ce que le juge américain Edward Korman autorise la distribution selon un plan définitif. Après ce feu vert, l'argent sera transféré au fonds de l'accord global.

A noter que des entreprises suisses verseront également de l'argent au titre de participation à l'accord global. C'est le cas de Nestlé, Roche, Novartis, pour une somme de 25 millions chacun. ABB et Ascom n'ont pas divulgué le montant de leurs contributions.

L'affaire n'en restera pas là pour les banques. Elles devront encore travailler lorsque le plan de distribution sera définitif. A ce moment, elles devront publier sur internet, les noms de 26000 propriétaires de comptes en déshérence.

Cette opération a pour objectif de faciliter la recherche des ayants droits. Elle sera placée sous l'égide de l'association suisse des banquiers.

swissinfo avec les agences.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×