Football: Ciriaco Sforza rejoint le prestigieux club du Bayern de Munich

A trente ans, Ciriaco Sforza (à gauche) retrouve le Bayern au sein duquel il a déjà effectué une saison. Keystone

Bien que sous contrat avec Kaiserslautern jusqu’en 2001, l’international suisse Ciriaco Sforza va signer un contrat de 3 ans avec le Bayern de Munich. Champion d’Allemagne et vainqueur de la coupe, le club bavarois va débourser huit millions de francs.

Ce contenu a été publié le 25 mai 2000 - 17:36

Le FC Kaiserslautern et le Bayern de Munich, en tractations depuis quelques temps, ont fini par trouver un terrain d’entente quant au transfert du demi helvétique. A trente ans, Ciriaco Sforza retrouve le club bavarois au sein duquel il a déjà effectué la saison 1995/1996, devenant alors le premier footballeur suisse à s’adjuger une finale de Coupe d’Europe.
Forte personnalité, Ciriaco Sforza n’a pas la langue dans sa poche. Il avait notamment défrayé la chronique en début de championnat en s’en prenant à son entraîneur Otto Rehagel. L’international helvétique, certain de quitter les diables rouges au terme du championnat, déclarait encore dernièrement dans la presse allemande. «Je n’aurais jamais pensé quitter Kaiserslautern si j’avais eu le sentiment de pouvoir tout atteindre avec ce club.»

De père italien et de mère suisse, Ciriaco Sforza a porté le maillot d’Aarau et celui des Grasshoppers de Zurich avec qui il a remporté le championnat (1991) et la coupe (1988). En 1993, il cède au chant des sirènes de la Bundesliga et dispute deux saisons à Kaiserslautern avant de rejoindre le Bayern puis l’Inter de Milan et son entraîneur Roy Hodgson. Début 1997, Ciriaco Sforza retourne à Kaiserslautern.

En signant au Bayern de Munich, Ciriaco Sforza est certain de jouer dans les années à venir pour le titre de champion d’Allemagne, mais il aura également la chance de briller en Ligue des champions.

Mathias Froidevaux

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article