Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Football: la bataille finale s'annonce disputée

Jeudi soir, en demi-finales de la Coupe de Suisse de football, Yverdon-Sport rencontre Lausanne-Sports et le Servette de Genève affronte St-Gall, l'actuel leader du championnat. Avec, en point de mire, une finale à Bâle, dimanche 10 juin.

En effet, trois clubs romands prennent part aux demi-finales de la Coupe de Suisse qui se déroulent jeudi. Au stade olympique de La Pontaise, à 19 h 30, Lausanne-Sports et Yverdon Sport s'affrontent, non seulement pour une place en finale, mais aussi pour l'enjeu cantonal vaudois. Alors que le Servette FC reçoit le FC Saint-Gall, dans le vieux temple des Charmilles, dès 20 h 15.

En cas de succès, les Lausannois participeraient à leur quatrième finale depuis 1998. Seuls les Grasshoppers ont réussi ce même type de performance: de 1931 à 1934 et de 1940 à 1943.

Le nouvel entraîneur du LS, Victor Zwunka, ne semble pas avoir conquis la confiance de ses joueurs. Ceux-ci ont perdu cette maîtrise collective qui constituait leur force, sous l'égide de Pierre-André Schürmann. En outre, la suspension qui frappe le buteur Kuzba constitue un sérieux handicap.

Au nord du canton de Vaud, Yverdon-les-Bains n'a pas abandonné tout espoir de sauver sa place en LNA. Malheureusement, la réussite le boude dans le tour de promotion/relégation.

Dès lors, il va sans dire que l'entraîneur Philippe Perret n'aborde pas cette demi-finale dans les meilleures conditions. En effet, il ne dispose pas de ses deux meilleurs atouts dans le jeu de «contre», Gil et Bamba. Le Brésilien et l'Ivoirien sont tous deux suspendus.

Dans l'autre demi-finale, Saint-Gall se profile comme l'équipe la plus apte à succéder au FC Zurich, dernier vainqueur en date de la Coupe de Suisse. Champion en titre et actuel leader du championnat, le FC St-Gall n'a remporté qu'une seule fois le trophée, en 1969.

Mais en 1998, les Saint-Gallois avaient bien failli renouveler la performance. Après avoir mené 2 à 0, ils furent finalement battus aux tirs au but par Lausanne, auteur d'un impressionnant retour.

Jeudi, aux Charmilles, les Saint-Gallois ont une revanche à prendre. Au début du tour final, ils avaient subi la loi offensive d'une formation servettienne en verve: 4 à 1. Dans cette optique, le prodige brésilien Jefferson pourrait jouer un rôle primordial.

De leurs côtés, les Servettiens sont privés de leur attaquant le plus performant du moment, Léonard Thurre, suspendu. Ils savent toutefois qu'une qualification européenne passe par un succès en Coupe de Suisse. Car le retard qu'ils accusent dans le tour final les a éloignés, pour l'heure en tout cas, des premières places.

swissinfo avec les agences


Liens

×