Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Football: un vent frais venu des Balkans

Dzemaili (en rouge) à la lutte avec Tahtaisleyen lors du match contre la Turquie.

(Keystone)

Serbe, Croate, Kosovar ou encore Albanais d’origine, ils sont nombreux à garnir les rangs des sélections nationales juniors de football.

Cette semaine lors de l’Euro des moins de 19 ans, disputé en Suisse, ces «secundos» ont fait des étincelles. Même s’ils ont été battus mercredi en demi-finale par l’équipe de Turquie.

Les uns s’appellent Antic, Dugic, Salatic, Behrami ou encore Dzemaili. Des patronymes qui fleurent bon les Balkans. Les autres Afonso et Djourou, et ont la couleur noire dans la peau.

Mercredi, tous les sept ont foulé la pelouse du stade St-Léonard à Fribourg. A l’occasion de la rencontre qui a opposé la Suisse à la Turquie en demi-finale du championnat d’Europe des moins de 19 ans (victoire 3-2 des Turcs aux prolongations).

Mais bientôt, ils pourraient inscrire leur nom en grandes lettres sur les petits papiers de l’entraîneur de l’équipe nationale de Suisse de football.

Ces jeunes qui s’expatrient



Ces «secundos» - ainsi baptisés car nés en Suisse de parents d’immigrés - ont un avenir prometteur. Hormis Goran Antic, qui évolue au FC Winterthour en Challenge League, ils ont d’ailleurs déjà tous fait le saut de la Super League. Ou mieux, celui d’un championnat étranger.

Parti de Carouge, via l’ASOA Valence en France, Guilherme Afonso a rejoint Blaise N’Kufo, un autre Suisse originaire d’Afrique, à Twente Entschede, aux Pays-Bas.

A à peine 17 ans, Johann Djourou a intégré les rangs du club anglais d’Arsenal, aux côtés de l’étoile montante helvétique Philippe Senderos. Enfin, Valon Behrami s’est expatrié en Italie au sein de la défense du FC Genoa.

Sans oublier l’Helvético-Colombien Johan Vonlanthen, absent de cet Eurofoot des moins de 19 ans, qui se fraie un chemin au PSV Eindhoven de Johan Vogel.

Un choix cornélien à 21 ans

Le football suisse et ses sélections ont donc de beaux jours devant eux : grâce au travail effectué à la base par les formateurs, mais surtout par le talent de ces doubles nationaux et plus particulièrement des ressortissants des Balkans.

A l’instar d’un Goran Antic, champion d’Europe M17 en 2002 et sacré meilleur buteur de son équipe lors de cet Euro M19.

Reste maintenant à espérer que ces joyaux ne prennent la poudre d’escampette à l’heure de faire le saut avec la première équipe.

Le règlement de la FIFA offre en effet l’opportunité jusqu’à 21 ans aux détenteurs de deux passeports de choisir le pays pour lequel ils voudraient défendre les couleurs par la suite. Et ce même s’ils ont évolué avec les sélections juniors de l’autre nation.

Mladen Petric (23 ans), le nouvel attaquant du FC Bâle, a ainsi opté pour la Croatie. Tandis que Davide Chiumento (19 ans), l’Italo-Suisse de la Juventus, a, lui, refusé l’invitation de Köbi Kuhn pour l’Euro 2004 au Portugal. D’autres pourraient les imiter.

swissinfo, Raphael Donzel

En bref

- Organisatrice de l’Euro M19, la Suisse a terminé à la première place de son groupe (devant l’Ukraine, l’Italie et la Belgique).
- Elle a ensuite atteint les demi-finales (défaite 2-3 aux prolongations face à la Turquie).
- Grâce à cet excellent parcours, les Helvètes participeront au Mondial M20 en 2005 aux Pays-Bas.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.