Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Futur(e)s, le mensuel de l'Agefi va disparaître

Il n'y aura eu que huit numéros du magazine dédié à la nouvelle économie.

(swissinfo.ch)

Faute de rentabilité financière, le journal consacré à la nouvelle économie cesse de paraître en Suisse et en France. Alain Fabarez, directeur du quotidien l'agefi a décidé de mettre fin à cette expérience qui aura duré le temps de huit numéros.

Lundi matin, à la rédaction lausannoise de Futur(e)s, la nouvelle a fait l'effet d'une douche froide. Alain Fabarez a annoncé qu'il arrêtait, avec effet immédiat, la publication de ce mensuel dédié à la nouvelle économie.

Le journal appartenait au groupe Agefi, qui publie le quotidien économique du même nom, et qui est coté à la Bourse suisse.

Lancé avec grand fracas médiatique en novembre 2000, Futur(e)s était publié en Suisse et en France. Dédié à la nouvelle économie, ce mensuel voulait devenir une référence dans le domaine d'Internet et des technologies du futur.

Il semble qu'il n'ait pas atteint ses objectifs financiers. Et que l'Agefi ait perdu des millions dans cette aventure.

D'après un proche du dossier, en France, les ventes stagnaient «entre 10 et 15000 exemplaires». En Suisse, Futur(e)s était distribué automatiquement aux abonnés de l'agefi. Mais les ventes en kiosques n'ont pas décollé.

Selon le directeur de la publication, le scepticisme vis-à-vis de la nouvelle économie et l'effondrement du marché de la publicité seraient à l'origine de cette décision.

La nouvelle de la disparition de Futur(e)s a été annoncée officiellement lundi soir. On ne sait pas pour l'instant si un plan social sera mis en place pour les employés. Le magazine employait environ 35 personnes à Paris et une dizaine en Suisse.

Enfin, selon l'éditeur, des négociations avec un éventuel repreneur seraient en cours.

Luigino Canal


Liens

×