Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Future bourse paneuropéenne virt-x: Zurich et Londres vont coopérer

On surveillera peut-être bientôt une partie des Blue-Chips du SMX sur virt-x.

(Keystone)

La Bourse suisse et le consortium britannique Tradepoint ont signé vendredi à Zurich leur accord de coopération pour la création d´une bourse paneuropéenne de Blue Chips, appelée virt-x. Il prévoit aussi le transfert de négoce du SWX vers virt-x.

La nouvelle orientation de Tradepoint doit encore obtenir l'approbation de l'assemblée générale extraordinaire de la société mi-novembre, a indiqué lundi la Bourse suisse (SWX Swiss Exchange). L'accord porte sur deux points essentiels: la nouvelle appellation de Tradepoint, qui sera rebaptisé virt-x et le transfert de l'activité de négoce des Blue-Chips du SWX sur la plate-forme virt-x.

Virt-x permet d'augmenter le capital-actions du SWX de 108 445 234 titres, avec une valeur de marché à hauteur de 130 millions de livres sterling (330 millions de francs). Le SWX détiendra une participation de 38,9 pour cent dans virt-x. Il sera opérationnel à la fin du premier trimestre 2001.

SWX mettra son infrastrucuture technique (EBS) à la disposition de virt-x et la dirigera au nom de la nouvelle entité boursière. Virt-x versera en contre-partie une somme annuelle d'au moins 9 millions de livres sterling (23,4 millions de francs) pour assurer le développement du logiciel de négoce.

Le consortium Tradepoint exercera les options existantes, qui permettront une augmentation du capital de Tradepoint de 15,26 millions de livres. A la suite de cette opération, le consortium détiendra 38,9 pour cent de virt-x. Le reste des actions restera dans les mains du public.

Les membres du consortium mettront à dispositon de virt-x les prêts non-remboursés d'un montant de 15 millions de livres. Ils pourront à l'avenir être compensés à titre indiduel contre des droits commerciaux.

Virt-x est la réponse de la Bourse suisse suite aux différentes fusions que connaissent les places financières mondiales. Cet accord permet d'éviter sa marginalisation dans la perspective d'une bourse européenne.

La Bourse suisse avait approché Tradepoint à la suite des accords et fusions entre différentes bourses mondiales, avec notamment l'annonce d'Euronext, alliance entre les marché de Paris, Bruxelles et Amsterdam. Par la suite, Francfort et Londres avaient abandonné leurs négociations pour créer International Exchanges-iX, avec le Nasdaq américain.

Avec 7 pour cent seulement du marché des valeurs vedettes (blue-chips) du Vieux Continent, la Bourse suisse risquait une marginalisation en retenant la voie solitaire. Ce d'autant plus que de 20 à 30 pour cent des volumes réalisés par le Swiss Market Index (SMI, indice des valeurs vedettes) sont déjà traités à Londres.

Chaque entreprise cotée sur virt-x gardera sa cotation à sa bourse d'origine. SWX transférera sur la nouvelle société toutes les cotations de ses grandes valeurs, qui représentent un chiffre d'affaires quotidien de 3,4 milliards de francs. La Suisse se spécialisera sur le négoce secondaire.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×