Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

G8 à Evian: la Confédération passera à la caisse

Le G8 organisé dans la petite ville d'Evian va générer des coûts supplémentaire pour la Confédération.

(Keystone)

La totalité des surcoûts liés à la sécurité du Sommet du G8 à Evian sera prise en charge par la Confédération.

Berne a prévu un forfait de 14 millions pour ce poste. D'autres enveloppes sont prévues pour les heures supplémentaires notamment.

Au total, la Confédération couvrira l'essentiel du budget de 40 millions de francs prévu par les cantons lémaniques (VD, GE, VS) pour faire face au sommet d'Evian début juin. Pour éviter certains investissements, il est prévu de recourir le plus possible à des prêts de matériel.

La délégation de sécurité du Conseil fédéral a rencontré à Berne, pour la première fois, les conseillers d'Etat des cantons touchés par le Sommet du G8.

Cette séance «très constructive» a permis de fixer les principes de la collaboration qui permettront de relever ce qui constitue un vrai défi, a dit la présidente de la délégation et ministre des Affaires étrangères, Micheline Calmy-Rey.

Satisfaction des cantons

Les cantons de Vaud, Genève et Valais et la Confédération sont d'accord avec une indemnisation des frais supportés par les cantons dans le cadre des lois existantes.

Berne prendra ainsi en charge la totalité des surcoûts liés à la sécurité, comme par exemple les renforts policiers d'autres cantons. Un forfait de 14 millions est prévu, a précisé Micheline Calmy-Rey.

La Confédération ajoutera à ce montant 5,8 millions de francs pour couvrir d'autres frais policiers des cantons concernés, comme les heures supplémentaires.

Il restera à charge des cantons, selon leur budget, quelque neuf millions qui représentent leurs charges ordinaires tels que les salaires qu'ils auraient de toute façon à supporter.

Dans leur budget, les cantons prévoient encore quelque onze millions de francs pour des investissements extraordinaires: il s'agit de matériel de communication, informatique ou de protection des policiers.

Plutôt que de l'acheter, la Confédération a proposé de recourir autant que faire se peut à des prêts, en particulier de l'armée ou d'autres cantons.


swissinfo et les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×