GC et Saint-Gall s'imposent, Servette obtient le nul

Richard Nunez a mis Grasshopper sur orbite. swissinfo.ch

Au Hardturm, GC a battu Twente 4-1. En Allemagne, le FC Saint-Gall s'est imposé (1-0), alors que Servette a tenu Saragosse en échec.

Ce contenu a été publié le 19 octobre 2001 - 08:47

Trois buts de Nunez ont permis aux Grasshoppers de battre nettement le FC Twente, 4-1 et de prendre ainsi une solide option en vue d'une qualification pour les seizièmes de finale de la Coupe de l'UEFA.

A la 5e minute déjà, L'Uruguayen battait le gardien Boschker mais l'arbitre ne validait pas le but. En l'espace de cinq minutes, Nunez réussissait un doublé (29e et 34e) pour la plus grande joie d'un bien maigre public. Sur le premier but, il faisait valoir sa vélocité, sur le second son sens de l'opportunisme.

Altruiste, il offrait la balle du 3-0 au Croate Patric (57e). Enfin avec une précision toute helvétique, il trompait le gardien à la 92e minute avec un envoi au ras du poteau sur un coup franc.

Toutefois, le match retour en terre hollandaise, le 1er novembre, ne sera pas une simple formalité. En quelques occasions, les Bataves ont fait parler leur puissance athlétique.

La bonne affaire des «Brodeurs»

Après avoir épinglé Chelsea à son tableau de chasse la saison dernière, le FC Saint-Gall est bien parti pour éliminer cette fois une formation de la «Bundesliga». A Fribourg-en-Brisgau les «Brodeurs» ont gagné 1-0 grâce à un but marqué dans les arrêts de jeu par le Sud-Africain Mokoena.

Le jeudi 1er novembre au Hardturm (coup d'envoi à 16h.00) on jouera certainement à guichets fermés pour un match retour très attendu. Le succès des Saint-Gallois est celui du réalisme et de la rigueur défensive.

Le SC Fribourg n'a jamais trouvé l'ouverture face à l'hermétisme de son adversaire. Le grand homme du match fut sans conteste Zellweger. En l'absence de l'Argentin Chaile, l'international suisse s'est surpassé dans son rôle de stoppeur.

Il faut également mettre en exergue l'abattage de Mokoena. Titularisé au poste de latéral droit, le Fribourgeois Jenny a justifié la confiance de Koller. Le Suisse de la formation allemande, Oumar Konde endosse une part de responsabilité sur le but inespéré des Saint-Gallois.

L'exploit à la portée de Servette

Servette réussira-t-il l'exploit, comme le FC Sion il y a dix- sept devant l'Atletico Madrid, à éliminer une équipe espagnole dans une compétition européenne? Les Genevois possèdent, en effet, toutes les cartes en mains pour s'imposer face au Real Saragosse après le 0-0 obtenu en terre aragonaise. Même si le Real peut difficilement jouer aussi mal que lors de ce match aller, Servette a largement les moyens de s'imposer le 1er novembre aux Charmilles.

A lui seul, Wilson Oruma pourrait faire la différence. Il a été dans tous les bons coups au stade de la Romareda. Avec sa vitesse, son efficacité dans le un-contre-un et la puissance de ses frappes, il a tout simplement survolé les débats.

Tous ses coéquipiers, notamment un excellent Fournier, méritent également bien des éloges. Ils n'ont nourri aucun complexe contre une équipe évoluant évolue dans le championnat qui est pour beaucoup le plus relevé du moment.

Deux semaines après la bien triste expédition de l'équipe nationale en Russie, les trois clubs engagés en Coupe UEFA ont redonné de belles couleurs au football suisse.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article