Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Genève, instantanés d'une vie

La place du Molard à Genève.

(SP Maison Tavel)

Sept cents cartes postales, et autant de reflets de la Cité de Calvin, sont exposées à la Maison Tavel, à Genève.

Editées par la famille Jaeger, ces cartes, véritable patrimoine photographique, montrent l'évolution d'une ville sur un siècle, le XXe .

Paul Eluard les appelait « trésors de rien du tout », ces petites photos illustrées, plus connues sous le nom de cartes postales.

Témoignages affectifs ou documents touristiques, voire historiques, envoyés des quatre coins du monde, elles sont aussi des Polaroïds qui captent l'instant passé pour le fixer en présent éternel.

Une quiétude rêveuse

Actuellement, elles font l'objet d'une exposition présentée à la Maison Tavel où 700 cartes postales offrent le déroulé d'une vie urbaine et sociale, en montrant l'évolution sur un siècle, le XXe.

Cette vie est celle de la Cité de Calvin. Genève, la ville la plus visitée de Suisse paraît-il, s'offre ainsi, en noir et blanc ou en couleur, au regard du visiteur. Lequel se découvre nostalgique face au pont du Mont-Blanc, du temps où celui-ci enjambait le Rhône dans une quiétude rêveuse que seules quelques diligences venaient perturber.

Epoque lointaine que celle-là, aujourd'hui redoutée par des esprits speedés. Pressés d'en découdre avec la lenteur, ils font dudit pont une guirlande de voitures qui soufflent leur suie jusqu'à s'époumoner.

Rivière de diamants

Présentée sous le titre « Famille d'images: les Jaeger, éditeurs de cartes postales à Genève », l'exposition puise ces ‘trésors’ dans le Centre d'iconographie genevoise.

Ce dernier possède aujourd'hui un ensemble exceptionnel qui recouvre l'activité de Georges Ernest Jaeger (1887-1965) et de ses descendants sur deux générations.

Travaillant à Genève donc, les Jaeger ont produit surtout des images de la ville: vues de la rade, de bâtiments historiques, de quartiers, des organisations internationales...

Ce qui retient l'attention dans cette exposition, c'est l'irréductible étrangeté du temps. La ville et ses environs changent tout en restant les mêmes.

Sur la rade de Genève les usagers de la planche à voile ont ainsi remplacé les rameurs d'autrefois. Mais le lac demeure fidèle à lui-même: magnifique lapis qui, l'été venu, prend au coucher les teintes d'un rubis.

Autour de ce joyau, les hôtels de luxe, autre rivière de diamants, changent d'éclat au fil des époques.

Seul fait face à l'ambition moderniste, Carouge, ce quartier sarde en bordure de Genève, si charmant avec son horizontalité de village paisible. Carouge résiste stoïquement à la tentation d'une verticalité que les tours imposent à nos villes.

Ici, le ciel demeure haut.Il n'est plus à portée de main. Et c'est tellement plus humain.

swissinfo, Ghania Adamo

« Famille d'images: les Jaeger, éditeurs de cartes postales à Genève ». Maison Tavel, Genève; jusqu'au 3 octobre. Tel: 022 418 37 00


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.