Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Georg Fischer consolide sa position au Japon grâce à Kubota

(Keystone Archive)

Le groupe industriel suisse Georg Fischer (GF) augmente sa participation de 50% à 81% dans la coentreprise qu'il détient avec la société japonaise Kubota.

Georg Fischer AG, le groupe industriel de Schaffhouse, est pris, en ce moment, d'une frénésie d'acquisitions d'entreprises ou de hausses de participation dans le capital de ses joint-ventures (sociétés communes). Et ceci dans ses deux secteurs d'activités les plus rentables: les matériels de conduite d'eau ou de gaz et les produits automobiles.

En 2000, les deux tiers de ses ventes ont été réalisées grâce à la croissance interne de ses moyens de développement, de production et de marketing, et le tiers restant par le biais du rachat d'autres sociétés.

Depuis quinze ans, Georg Fischer opère avec le groupe japonais Kubota, une société qui fabrique des composants et d'autres systèmes en plastique ou en métal utilisés pour la distribution d'eau ou de gaz. Son chiffre d'affaires annuel oscille entre 50 et 55 millions de francs par an. Mieux encore, elle produit des bénéfices depuis de nombreuses années.

Employant plus de 12 000 personnes, Georg Fischer compte 40 usines dans treize pays différents. Dans la région Asie-Pacifique - l'un de ses principaux marchés - il dispose d'un réseau de centres de production et de distribution de ses matériels qui s'étend de l'Australie à la Chine en passant par Taiwan, la Corée du Sud et le Japon. Il est aussi très actif en Inde.

«Si Georg Fischer devient l'actionnaire majoritaire dans sa joint-venture avec Kubota, c'est parce qu'il entend renforcer ses activités dans une région du monde qui englobe la moitié de l'humanité et où la demande de matériels utilisés pour le transport de l'eau est appelé à connaître une forte croissance ces prochaines années», estime le journal industriel Nikkei Nikkei Kogyo.

L'an dernier, la firme suisse a réalisé plus de 20% de son chiffre d'affaires global de 3,8 milliards de francs dans les matériels en plastique ou en aluminium de distribution d'eau et de gaz.

Georges Baumgartner, Tokyo


Liens

×