Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Gerold Bührer bientôt patron d'economiesuisse

Gerold Bührer aura pour mission de ramener la paix.

(Keystone)

Le député radical schaffhousois a été choisi lundi à l'unanimité par le Comité directeur d'une Fédération des entreprises suisses en pleine crise de confiance.

Economiste de 58 ans, Gerold Bührer doit être formellement élu le 20 novembre prochain à la succession de l'actuel président Ueli Forster.

Le 21 août dernier, alors qu'il était pressenti pour succéder le 1er septembre au président sortant d'economiesusise Ueli Forster, Andreas Schmid annonçais sa démission de la présidence du conseil d'administration du voyagiste Kuoni et donc qu'il renonçait à reprendre la tête de la Fédération des entreprises suisses.

Il a donc fallu trouver un autre candidat de toute urgence. Dimanche, la presse alémanique a laissé entendre que Gerold Bührer était sur le point d'accepter cette charge. C'est donc chose faite lundi, avec la décision à l'unanimité des 13 membres du Comité directeur.

Le directoire d'economiesuisse procédera à l'élection du Schaffhousois le 20 novembre, précise le communiqué de l'association patronale.

Homme d'expérience du monde économique à la barre d'economiesuisse, Gerold Bührer devra ramener l'association faitière vers des eaux plus calmes.

Recoller les morceaux

Invoquant des changements structurels dans la branche et le coût de la cotisation annuelle, l'Association de l'aluminium a décidé de se retirer au printemps. Elle a été suivie par la Société suisse des entrepreneurs (SSE).

De son côté, Swissmem, l'organisation faîtières de l'industrie des machines, a exprimé sa volonté de partir.

Viscom, association patronale de l'industrie des arts graphiques, a également menacé de s'en aller, puis décidé de rester membre d'economiesuisse.

Le Schaffhousois aura donc fort à faire pour recoller les morceaux. Ses liens étroits avec l'industrie, notamment en tant qu'administrateur de Georg Fischer, devraient l'aider dans cette tâche.

economiesuisse

La fédération des entreprises suisses – economiesuisse – est l'organisation faîtière la plus importante de la branche économique. Elle regroupe ...

Une démission forcée

Il n'en reste pas moins que les liens de M. Bührer avec l'économie l'ont aussi mis sous pression. Après avoir pris en 2001 la succession de Franz Steinegger à la tête du parti radical (PRD), M. Bührer, aujourd'hui âgé de 58 ans, a dû choisir quelque mois plus tard entre ses activités politiques et celles dans le monde économique.

En effet, son mandat d'administrateur de la Rentenanstalt, alors en crise, a fait les grands titres de la presse, suscitant aussi des critiques dans les rangs radicaux. En novembre 2002, un an avant les élections fédérales, M. Bührer a démissionné de son poste de président du parti radical.

A ce momment, le numéro un suisse de la prévoyance professionnelle doit faire face à l'affaire Long Term Strategy (LTS) du nom d'un instrument financier dans lequel plusieurs hauts cadre de la Rentenanstalt ont investi.

Cette situation, que M. Bührer n'ignorait pas, a entraîné le départ du patron de l'assureur, Roland Chlapowski et de son président Andres Leuenberger, lui-même à la tête d'economiesuisse jusqu'en juillet 2001.

Pas de nouveau mandat de député

Titulaire d'une licence en sciences économiques de l'Université de Zurich, M. Bührer siège au Conseil national (Chambre du peuple) depuis 1991. Toutefois, ce spécialiste des questions économiques et de politique financière ne se représentera pas aux prochaines élections fédérales de 2007.

En tant que parlementaire, M. Bührer estime que la politique doit fournir un cadre général dans lequel les règles du marché doivent pouvoir s'exprimer. Un champ d'action entre économie et Etat qu'il ne va pas quitter en reprenant la présidence d'economiesuisse, l'association faîtière représentant les intérêts du monde économique dans le processus politique.

Sa fidélité au groupe industriel schaffhousois Georg Fischer (GF), dont il a dirigé les finances jusqu'en 2000, devrait aussi rassurer les membres d'economiesuisse qui reprochent à l'organisation son manque de soutien au secteur industriel.

M. Bührer siège au conseil d'administration de GF, de Swiss Life ainsi que de sa filiale la Banca del Gottardo et de la société immobilière Züblin.

swissinfo et les agences

Gerold Bührer

Gerold Bührer est né en 1948 à Hofen (Schaffhouse).

Cet économiste fait carrière dans la banque et deviendra membre de plusieurs conseils d'administration.

Membre du Parti radical suisse (PRD), il est élu au Conseil national en 1991 et y présidera la commission des finances.

En 2001, il est élu à la tête du PRD mais démissionne en 2002.

Il ne briguera pas de nouveau mandat aux élections fédérales de 2007.

Fin de l'infobox

Période troublée

- Economiesuisse a traversé des remous ces derniers mois, plusieurs membres ayant démissionné, ou menacé de partir.

- L'Association de l'aluminium a décidé de se retirer définitivement. La Société suisse des entrepreneurs (SSE) a fait pareil.

- De son côté, Swissmem, l'organisation faîtières de l'industrie des machines, a exprimé sa volonté de partir.

Fin de l'infobox


Liens

×