Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Glissement de terrain à Nendaz: le Valais sous le choc

Les secouristes ont repris leur travail de recherche.

(Keystone)

Une coulée de boue s'est produite mardi soir à 20 heures au-dessus de Nendaz, emportant deux chalets et plusieurs bâtiments agricoles. Trois personnes sont portées disparues. La rupture d´une conduite de Cleuson-Dixence est à l´origine de l'accident.

La société Energie Ouest Suisse (EOS) confirme bien, mercredi matin, la rupture d'une conduite d'eau forcée du barrage de Cleuson -Dixence. Les fuites d'eau ont provoqué deux glissements de terrain. La coulée de boue, étroite, mais violente a même débordé dans le Rhône.

Ce puits avait déjà connu des problèmes en début d'année ou de nombreuses microfissusres avaient été décelées sur le blindage du puits.

«Il est par contre trop tôt pour affirmer si ces soudures sont à nouveau en cause», explique Pierre Desponds, directeur de production de Energie Ouest Suisse.

En attendant, les recherches pour retrouver les trois personnes disparues, ont repris mercredi matin vers 9 heures, selon la police cantonale valaisanne. Deux hélicoptères, plusieurs médecins, des pompiers et de nombreux guides accompagnés de chiens participent à cette action, pour un total de quarante personnes.

C'est la région de Nendaz au pied de la Falaise de la Péroua vers le hameau de Fey qui a été le plus touché. Quelques personnes ont même été évacuées pour raison de sécurité.

La route cantonale Riddes- Aproz est actuellement fermée. Elle le restera probablement quelques jours, le temps de dégager les amas de boues

Le géologue cantonal devait survoler la région mercredi matin pour évaluer les dégâts et les risques. Une conférence de presse est prévue avant midi à Sion.

Une hotline a été mise en place au 027 289 56 60

swissinfo et les agences.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×