Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Gondo: macabre comptabilité

Le géologue cantonal valaisan devra déterminer si le village pourra à nouveau être habité.

(Keystone)

Quatre nouveaux corps ont été découverts à Gondo durant la nuit, a communiqué jeudi à la presse le porte-parole de la cellule de crise Alfred Squaratti. A moins d'un miracle, il n'y a pratiquement plus aucun espoir de retrouver des survivants.

Le bilan provisoire des victimes se monte ainsi à dix morts et trois disparus dans le seul village de Gondo, soit douze morts et quatre disparus sur l'ensemble du canton. A Gondo, les recherches se poursuivent avec tous les moyens nécessaires. Depuis minuit, les secouristes ont été relevés par 45 spécialistes de l'armée.

Les recherches se concentrent sur deux secteurs: à la base de l'éboulement, en direction de la Doveria, et aux alentours de la tour Stockalper. Les opérations de minage qui avaient été prévues pour la nuit dernière n'ont finalement pas été entreprises.

Ces opérations, effectuées à l'aide d'un produit spécial qui agit en dix ou douze heures, aurait dû permettre de dégager de nouveaux corps sur les hauts du village. «Une nouvelle appréciation de la situation fait que nous n'en sommes actuellement plus certains», a indiqué M. Squarrati.

Les habitants de Gondo bénéficient toujours d'un soutien psychologique. D'autre part, une messe commémorative sera célébrée samedi à 9 h 00 à Domodossola. Il appartient désormais au géologue cantonal de déterminer si le village pourra à nouveau être habité.

Dans l'intervalle, les élèves de Gondo, actuellement en vacances, ne savent toujours pas quels bancs d'école les accueilleront lundi prochain. «Plusieurs solutions sont envisagées mais pour l'heure, aucune décision n'a été prise», a encore indiqué M. Squarrati.

Mercredi, le Conseil fédéral s'est dit consterné par l'ampleur de la catastrophe et à demandé au département de Moritz Leuenberger de recenser les dégâts - en collaboration avec les cantons concernés - afin de lui soumettre rapidement des propositions pour l'octroi d'une aide fédérale. Plusieurs cantons, dont Berne et le Jura, ont également envoyé des renforts ou promis de l'aide matérielle.

En Valais, la ligne de chemin de fer reste fermée entre Sion et Brigue. Mercredi, on a dû à nouveau fermer le tronçon Brigue-Domodossola en raison de risques d'éboulements sur le versant italien.

Au Tessin, la situation s'améliore lentement. Le niveau du Lac Majeur baisse d'un centimètre par heure et la plus grande partie des 2000 personnes qui avaient été évacuées ont pu regagner leur domicile.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×