Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

GP du Canada: doublé Schumacher, Sauber joue placé

La Ferrari de Michael (à droite), devant la Williams-BMW de Ralf. A l'arrivée, l'ordre sera inversé.

(Keystone)

Résultat historique au Grand Prix du Canada. Pour la première fois, deux frères terminent aux deux premières places d'une course de Formule 1, avec avantage à Ralf Schumacher (Williams-BMW) devant Michael (Ferrari). Le jeune Finlandais Kimi Raikkonen (Sauber-Petronas), lui, décroche une excellente quatrième place.

Vainqueur de brillante manière, le cadet des Schumacher signe ainsi sa deuxième victoire au plus haut niveau, après celle d'avril dernier, au Grand Prix de Saint-Marin.

A Imola, Michael avait été contraint à l'abandon. Mais, cette fois, l'aîné des Schumacher s'est incliné à la régulière.

Meilleur temps des essais, le pilote Ferrari avais pris un bon départ pour se porter en tête de la course. Mais, derrière, le cadet ne s'en est pas laissé compter. Jamais plus de trois secondes - souvent beaucoup moins - n'ont séparé es deux bolides.

C'est lorsqu'il a dû s'arrêter au 46e des 69 tours pour se ravitailler que Michael à laissé passer son frère Ralf, lequel s'est alors envolé vers une victoire indiscutable, en établissant un nouveau record du circuit Gilles-Villeneuve.

Même battu, Michael Schumacher a effectué une excellente opération dans l'optique du Championnat du monde. En effet, son rival le plus dangereux, David Coulthard (McLaren-Mercedes), a été contraint à l'abandon, moteur explosé, au 56e tour.

Le pilote allemand a donc conforté sa position de leader du Championnat. Il compte désormais 18 points d'avance sur le Britannique.

De toute les manières, les McLaren-Mercedes sont apparues nettement en retrait par rapport aux Ferrari et aux Williams-BMW. Et la troisième position de Mika Hakkinen ne remet pas en cause cette constatation.

Le Finlandais doit plus cette place sur le podium à la double sortie de piste de Juan Pablo Montoya (sur la deuxième Williams-BMW) et de Rubens Barrichello (sur la deuxième Ferrari) qu'au rendement de sa voiture.

Dans le camp Sauber-Petronas, ce Grand Prix du Canada laissera une impression mitigée.

Certes le jeune Finlandais Kimi Raikkonen a mené une course brillante qui lui a permis de décrocher, pour la deuxième fois après le Grand Prix d'Autriche, une quatrième place.

Mais l'écurie helvétique a perdu tôt - au deuxième tour déjà - Nick Heifeld. Le pilote allemand a été victime en l'occurrence d'une touchette provoquée par le Britannique Eddie Irvine.

swissinfo avec les agences

×