Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Grand ballet noir américain sur Lausanne

Beaulieu plongera dans l'atmosphère funk-jazz d'Alvin Ailey American Dance Theater.

(Keystone)

Véritable pointure internationale du circuit de la danse moderne, la compagnie Alvin Ailey American Dance Theater se produit jeudi et vendredi au Palais de Beaulieu de Lausanne.

Il faut aimer le swing des atmosphères funk-jazzy américaines et la superbe morphologie de ces corps de Noirs pour aller voir danser la compagnie Alvin Ailey American Dance Theater. Ces filles et ces garçons aux bras et jambes qui n'en finissent pas, sinon pour se briser à 180 degrés, dans des enchaînements à vous couper le souffle.

Certes, Alvin Ailey, c'est de la danse populaire. Certes, leur chorégraphie est davantage de l'ordre de la performance que de la recherche. Mais leur énergie est stimulante et leur plaisir à danser contagieux.

Judith Jamison dirige l'Alvin Ailey Americain Dance Theater depuis onze ans. Elle a su assurer la continuité du travail du maître fondateur Alvin Ailey. Une de ses grandes forces est d'avoir su garder constamment une porte ouverte à la libre expression de ses danseurs.

Ainsi, son répertoire porte la griffe de jeunes chorégraphes, comme celle de Ronald K. Brown pour «Grace», l'une des pièces qui sera dansée au Palais de Beaulieu de Lausanne, jeudi et vendredi soirs.

Judith Jamison a aussi choisi de reprendre un classique du maître,
«Revelations». Et présentera également sa première production créée pour la compagnie Alvin Ailey, «Divining». Enfin, le spectacle se complète d'un hommage au grand jazzman Duke Ellington monté en 1976.

Même si la troupe de Jamison semble plutôt puiser dans son ancien répertoire, l'attraction est garantie par une relecture chorégraphique dynamisante, ne serait-ce que par le renouvellement perpétuel de la compagnie qui compte pas moins de 48 membres.

Credo de Judith Jamison: encourager la femme dans la création chorégraphique, utiliser au maximum la télévision, et se rapprocher de la communauté noire (Alvin Ailey fut la première compagnie à se produire en Afrique du Sud depuis la fin de l'apartheid).

L'année dernière, Judith Jamison a reçu son premier Emmy Award pour l'ensemble de son travail chorégraphique ainsi que le Kennedy Center Honors.

La 41ème tournée du Alvin Ailey American Dance Theater a débuté le 12 septembre en Europe. Après les deux représentations lausannoises, elle passera également par le Theater Stadhof de Zurich, le 11 octobre, et par le Musical Theater de Bâle, du 17 au 22 octobre.

Emmanuel Manzi

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×