Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Grasshopper premier champion de Suisse du IIIème millénaire

Peu avant la mi-temps, Nunez assomme définitivement Saint-Gall en marquant le 2 à 0

(Keystone)

Des trois prétendants au sacre national, Grasshopper était le mieux placé pour s'adjuger le trophée. Vainqueur de Saint-Gall 4 à 0, les Sauterelles n'ont pas failli et enlèvent ainsi le 26ème titre de leur histoire. La défaite de Lugano à Sion (2 à 1) ne change rien à l'affaire, les Tessinois joueront la Ligue des Champions.

La soirée s'annonçait chaude. Très chaude. Mais le suspense n'a pas duré bien longtemps. Dès la deuxième minute de jeu, la torpeur du chaudron de l'Espenmoos a fait place à la stupeur: Grasshopper venait d'ouvrir la marque au terme d'une action litigieuse.

Malin, Chapuisat poussait Imhof dans le dos mais bénéficiait de la clémence de l'arbitre. Il pouvait alors transmettre victorieusement le cuir à Nunez qui ne se faisait pas prier pour mettre la balle au fond des filets. GC était sur orbite! Recruté à grands coups de dollars par le club zurichois, l'Uruguayen sera d'ailleurs le héros de la soirée.

Vif, précis et réaliste, Nunez assommera définitivement les Brodeurs en marquant encore à deux reprises (44ème et 68ème). Chapuisat, qui remporte son premier championnat suisse, scellera le score final peu avant la fin du match en marquant le 4 à 0.

«C'est fantastique! s'exclamait le Vaudois à la fin de la rencontre. Au début de la saison, personne ne misait sur nous. Nous avons su revenir et puis ce soir nous avons complètement maîtrisé notre sujet.»

Privés de leur maître à jouer, Sacha Müller, les Saint-Gallois ont, quant à eux, cruellement manqué d'idées et de venin pour espérer rééditer leur exploit de l'an dernier. Les protégés de Marcel Koller n'avaient plus perdu sur leur terrain depuis 35 rencontres, la série s'arrête au plus mauvais moment.

Malgré leur défaite à Tourbillon, les «bianconeri» de Lugano terminent second du classement et participeront, tout comme Grasshopper, aux éliminatoires de la prochaine Ligue des Champions.

Les Tessinois ont subi le début de rencontre tonitruant des Valaisans. Après cinq minutes de jeu, Darbellay réussissait son crochet dans les seize mètres et trompait la vigilance de Razzetti.

Crispés, dépassés par les événements, les protégés de Roberto Morinini concédaient un second but sur penalty, suite à une faute de Magnin sur Vernaz. Ce dernier se faisant d'ailleurs justice lui-même.

Malgré le but de Rossi (50ème), Lugano ne reviendra pas. Du côté de l'Espenmoos, le coup de sifflet final a retenti. Les Zurichois de Grasshopper sont ivres de bonheur.


Mathias Froidevaux


Liens

×