Hanoï veut que Pékin arrête les croisières en mer de Chine du Sud

Les premières croisières ont été lancées en 2013 par le groupe Hainan Strait Shipping pour amener des touristes chinois sur l'archipel corallien (archives). KEYSTONE/AP/PENG PENG sda-ats

Le Vietnam a demandé lundi à la Chine de cesser d'envoyer des navires de croisière vers les îles Paracels, en mer de Chine méridionale. L'archipel, à mi-distance entre les deux pays, est revendiqué par la Chine, le Vietnam et Taïwan.

Un bateau chinois avec plus de 300 passagers à bord a récemment fait route vers ces îles. "Le Vietnam s'oppose fermement à ceci et demande que la Chine respecte la souveraineté du Vietnam sur les îles Paracels et le droit international et cesse immédiatement ces activités", a dit le porte-parole de la diplomatie vietnamienne, Le Hai Binh.

Les premières croisières chinoises à destination de l'archipel corallien ont été lancées en 2013 par le groupe Hainan Strait Shipping. La Chine revendique 90% de la mer de Chine méridionale, où s'effectue environ un tiers du trafic maritime mondial, face à cinq de ses voisins, Brunei, la Malaisie, les Philippines, Taïwan et le Vietnam.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article