Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Henchoz et Chapuisat, footballeurs de l'année

Les Stéphane à l'entraînement: Chapuisat à gauche et Henchoz à droite.

(Keystone)

La saison de football touche à sa fin. C'est l'heure des honneurs et des récompenses. Et, à ce jeu-là, les deux «Stéphane» ont triomphé. Henchoz du FC Liverpool et Chapuisat de GC ont particulièrement marqué le football suisse, cette année.

En effet, le Fribourgeois Stéphane Henchoz a gagné pas moins de trois coupes, avec son club de Liverpool, en cette saison 2000-2001: celle de l'UEFA, la Coupe d'Angleterre et celle de la Ligue anglaise.

Et, pour la première fois de sa carrière, le Vaudois Stéphane Chapuisat a, lui, remporté un titre national, celui de champion de Suisse, avec le Grasshopper-Club de Zurich.

Pour eux deux, notamment, le Kursaal de Berne était en fête, lundi soir. On y célèbrait la traditionnelle Nuit du football suisse. Avec, pour animer cette soirée, la saxophoniste néerlandaise de jazz et rock, Candy Dulfer, et son orchestre.

C'est jusqu'à minuit dimanche que le public a pu voter pour désigner les meilleurs acteurs du football helvétique. «Je suis très content, s'exclame d'entrée Pierre Benoît, porte-parole de l'Association suisse de football, que le choix du peuple se soit porté sur les fers de lance de notre équipe nationale.»

Ainsi, Stéphane Henchoz, du FC Liverpool, a été sacré meilleur joueur suisse évoluant à l'étranger. Et Stéphane Chapuisat, de Grasshopper, a été désigné meilleur footballeur helvétique évoluant en Suisse. Quant au coach de GC, Hans-Peter Zaugg, il a été nommé meilleur entraîneur du pays.

En revanche, ce sont les journalistes-reporters du quotidien zurichois «Blick» qui ont désigné Eric Pédat, du Servette de Genève, comme meilleur gardien de la saison; Marco Zwyssig, du FC Saint-Gall, comme meilleur défenseur; Sébastien Fournier, du Servette encore, comme meilleur milieu de terrain; et Stéphane Chapuisat, de Grasshopper, comme meilleur attaquant du pays.

Pour sa part, le Département technique de la Fédération suisse, lui, a, élu Mirjam Berz, du FC Berne, comme meilleure joueuse helvétique de football féminin. Il a également récompensé Thomas Wyss, le petit stratège du FC Lucerne, pour le fair-play dont il a fait preuve tout au long de la saison 2000-20001.

Pierre Benoît estime que tous ces votes correspondent parfaitement à la réalité du terrain. «Je pense que c'est très important que nos internationaux soient plébiscités avant les deux échéances des 2 et 6 juin. Dates auxquelles la Suisse joue successivement contre les Iles Féroé et la Slovaquie, pour le compte des éliminatoires du Mondial 2002.»

Précisons qu'Enzo Trossero était de la fête au Kursaal de Berne avec ses 22 sélectionnés. Tous avaient été rassemblés autour du coach national depuis lundi midi. Et vont s'entraîner non loin de Zurich, dès mardi, avant de s'envoler pour les lointaines Iles Féroé (au milieu de l'Atlantique-Nord, entre l'Islande et l'Ecosse).

Emmanuel Manzi


Liens

×