Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Henri Dès, à tous les rayons!

Henri Dès, version Olympia.

(Lionel Flusin)

Son 5e album en public, «Olympia 2003», est dans les bacs. Et tout un cortège de publications auxquelles il participe.

De «Sol en cirque» à «Quand les chats étaient verts», un livre de David Mc Neil. Survol.

«Je ne m’attendais pas à ce que tout sorte en même temps… Evidemment, là on a l’impression que c’est une avalanche, mais en réalité, les choses se sont faites lentement et tranquillement, avant», constate Henri Dès.

Une façon de ruiner les parents dans les mois qui précèdent Noël? «Mais non! Les gens prennent s’ils ont envie. Et puis là, cela relève de secteurs très différents», répond le chanteur en riant. Alors allons-y, faisons le tour des rayons concernés…

Rayon disques

Du 18 décembre 2002 au 5 janvier 2003, Henri Dès était à l’Olympia, à Paris, longue étape au cœur d’une tournée qui l’a vu passer par la Suisse romande et la France, où il a aligné les salles de taille plus que respectables jusqu’en avril dernier.

Cet automne, «Olympia 2003» est donc dans les bacs. Les tubes que vous ne connaissez pas nécessairement, mais que vos enfants savent par cœur, y figurent en nombre, de «On s’débrouille» à «Polyglotte» en passant par «Ohé le bateau» ou «Le téléphone».

Et si vous êtes un nostalgique de votre propre enfance, peut-être retrouverez-vous le parfum de celle-ci en écoutant le ‘pot pourri’ de 6 minutes qui figure sur l’album, et qui inclut moult chansons anciennes… car c’est en 1977 déjà qu’Henri Dès avait commuté sa carrière du côté du jeune public.

Tout cela est interprété avec la chaleur que l’on sait, et le confort qu’on imagine, car en matière de musiciens, Henri Dès sait s’entourer. Avec lui, le pianiste Martin Chabloz (Michel Jonasz), les guitaristes John Woolloff (Daniel Balavoine, Patrick Bruel) et Laurent Poget, l’accordéoniste Christophe Delporte et le batteur Steve Grant.

Et puis, le fidèle Tibère continue d’interpréter l’incontournable Merlu, qui apporte au spectacle une indéniable dimension humoristique.

Sol en cirque

Cet automne 2003, pour Henri Dès, c’est aussi une participation à l’album «Sol en cirque», dû à l’Association «sol en si», pour «Solidarité enfants sida».

Un récit écrit par Zazie, Vincent Baguian et Jean-Marie Leau, construit autour de chansons originales qui réunissent notamment Francis Cabrel, Michel Jonasz, Catherine Lara, Maxime Le Forestier, Maurane, Alain Souchon, Axel Bauer, Carla Bruni, Calogero, Louis Chédid, Christophe, Doc Gynéco, Benoît Poelvoorde, Claude Nougaro et Laurent Voulzy.

Henri Dès y interprète «On a toujours besoin d’un grand si on l’est pas», avec Anne Sylvestre. «Maxime m’a dit que c’était un peu une rencontre historique!», souligne Henri Dès. «Le fait de nous faire chanter ensemble, Anne et moi, c’était sympa».

Autre Suisse engagé dans l’affaire: le dessinateur Zep, père de Titeuf, qui illustre la pochette et le livret.

Rayon partitions

Après le rayon disques, nous passons au rayon partitions. Car le volume 1 de «Henri Dès au piano» vient de sortir. C’est son batteur de fiston, Pierrick Destraz, qui s’est chargé de développer cette méthode.

On y trouve les textes des chansons avec les accords, et des partitions pour pianiste débutant. Le tout accompagné d’un disque où chaque chanson figure dans trois versions: une version d’écoute, une autre de travail à tempo lent, et une autre encore à tempo normal. Futé, pratique, et cela change de la «Méthode rose».

Rayons livres, kiosque et vidéo

Dans le secteur littérature enfantine paraît une nouvelle édition de «Quand les chats étaient verts» (Ed. Seuil) de David Mc Neil, chanteur, compositeur, parolier et par ailleurs fils du peintre Marc Chagall. Un livre illustré de dessins de Tina Mercié et mis en chanson par… Henri Dès.

Et puis, côté kiosque, signalons en passant que «Le monde d’Henri Dès», journal accompagné d’un mini-CD qui paraît deux fois par mois, en est à son numéro 20. «Chante, lis, joue avec Henri Dès», dit la promo. Et ils sont nombreux à répondre favorablement à cette proposition, semble-t-il.

C’est tout? Non. Dès le 4 décembre, vous pourrez également faire un crochet au rayon vidéo. C’est à cette date que paraîtra le DVD (et accessoirement la VHS) de l’«Olympia 2003» que nous évoquions plus haut, avec titres karaoké, jeux et coulisses du spectacles en prime.

Et dire que lorsque Henri Dès s’est tourné vers la chanson pour enfants, personne ne l’a soutenu, aucune maison de disques ne l’a signé. Il s’y est lancé seul avec sa femme, créant son propre label et sa propre maison d’édition (voir «Un artisanat qui a réussi»). Décidément, la clairvoyance infinie des producteurs ne cessera jamais de nous surprendre.

swissinfo, Bernard Léchot

En bref

- Henri Dès est né en 1940 à Renens. Après plusieurs albums de chansons pour adultes, il s’oriente vers les enfants dès 1977.

- Après 25 ans consacrés à ce registre, et un succès international, 14 écoles, une crèche, deux centres de loisirs et une salle de musique portent son nom!

- Cet automne, il publie un album live, «Olympia 2003» (bientôt suivi d’un DVD), et une méthode de piano. On l’entend également sur l’album «Sol en Cirque».

- En décembre, Henri Dès donnera encore plusieurs spectacles en France: Toulouse (10), Rodez (11), Chateauroux (12), Nantes (13), St-Germain-en-Laye (14), Le Havre (16), Evry (17), Tours (18), Paris, Théâtre du Châtelet (20, 21, 23).

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse