Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Histoire suisse new look

L’horloger Daniel Jean Richard.

(Portrait anonyme, Collection Bibl. publique et universitaire de Neuchâtel)

«Histoire.ch», c’est le titre de la nouvelle collection que lancent les éditions Antipodes, à Lausanne.

Histoire de l’horlogerie, du cinéma, du Jura… Destinée au grand public, ces ouvrages privilégient le lien entre passé et présent.

«Cette collection a pour but de proposer des textes d’histoire suisse, dans l’idée de pallier le manque qui règne dans le monde de l’édition dans ce secteur. Il manquait jusqu’ici des ouvrages simples, qui ne soient pas des gros pavés universitaires», constate Claude Pahud, directeur des Editions Antipodes, qu’il a fondées en 1995 à Lausanne.

Néanmoins, les ouvrages publiés dans cette collection, dirigée par trois historiens, sont rédigés par des spécialistes et se veulent rigoureux.

D'un format de 20,5 sur 13,5 centimètres, forts de 140 à 160 pages, ils sont enrichis d'une trentaine d'illustrations, et se terminent par un petit dossier de documents et une bibliographie sommaire.

Horlogerie et cinéma

Ce sont trois à quatre titres qui paraîtront chaque année. Pour le moment, le public peut découvrir «L'invention de l'horloger», de Laurence Marti, et «Le spectacle cinématographique en Suisse», de Gianni Haver et Pierre-Emmanuel Jaques.

Le premier livre s’intéresse particulièrement au personnage de Daniel JeanRichard, figure emblématique, presque ‘mythifiée’, des débuts de l’industrie horlogère en pays neuchâtelois. Et, partant de cet exemple précis, évoque l’évolution, en Suisse, d’une culture agricole vers une culture industrielle.

«Le spectacle cinématographique en Suisse (1895-1945)», quant à lui, se focalise sur le développement du cinéma, non pas en tant qu’art, mais en tant que secteur économique. Cet ouvrage analyse le développement des salles, du réseau de distribution et de la production locale durant les cinquante premières années du cinéma.

Les prochains thèmes abordés seront l’histoire troublée du canton du Jura et celle des étrangers en Suisse. L’une des préoccupations des éditeurs est en effet d’aborder des questions historiques qui ont une relation directe avec le présent helvétique.

Un projet en développement

La collection «Histoire.ch» est diffusée en Suisse et en France. «Même les textes plus difficiles que j’ai édités sur la Suisse marchent très bien en France. Il y a un intérêt de la France pour l’Histoire suisse», constate Claude Pahud.

Reste, pour le marché intérieur, la question linguistique. Les Editions Antipodes envisagent, «à moyen terme», des traductions en allemand et en italien. Mais pour cela, il leur faudra trouver des soutiens financiers.

swissinfo, Bernard Léchot

En bref

- Les Editions «Antipodes», à Lausanne, lancent une nouvelle collection consacrée à l’histoire suisse, collection qui se veut à la fois rigoureuse et orientée vers le grand public.

- Les deux premières parutions: «L'invention de l'horloger», de Laurence Marti, et «Le spectacle cinématographique en Suisse», de Gianni Haver et Pierre-Emmanuel Jaques.

- Cette collection est diffusée en Suisse et en France.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.