Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Hockey: la Suisse se brise sur la Slovaquie

Ce dernier match a prouvé que la Suisse possédait un excellent gardien: Lars Weibel.

(Keystone)

La Suisse doit se contenter une nouvelle fois de la deuxième place du tournoi de Trencin comme l'an dernier. Lors de leur dernier match, les Suisses se sont inclinés 4-3 contre la Slovaquie non sans avoir mené deux fois au score.

Avec une victoire sur la Norvège et un nul contre la Biélorussie, la sélection helvétique a rempli son contrat même si elle a concédé une défaite rageante face aux Slovaques puisque consommée à 25" du terme du match alors que Weibel avait quitté son but pour laisser sa place à un sixième joueur de champ.

«Nous avons voulu gagner le tournoi, la deuxième place ne nous intéressait pas, c'est pourquoi j'ai sorti Weibel», relevait Ralph Krueger. Malheureusement, un mauvais rebond a précipité la défaite suisse puisque Pucher a pu marquer dans le but vide.

Le couperet tombait un peu injustement pour les Suisses qui auraient pu «tuer» le match dans les dernières minutes par Marcel Jenni et Thierry Paterlini, idéalement placés face au gardien Lipovsky. Mais ils ont manqué de sang-froid en la circonstance.

Pourtant, les Suisses ont longtemps cru pouvoir terrasser la Slovaquie sur ses terres. Au terme d'un premier tiers-temps difficile pour elle, la sélection helvétique ne menait-elle pas 1-0 grâce à un but de Fischer (6e)? Alors que les Slovaques évoluaient à 5 contre 4, un de leurs défenseurs servait parfaitement l'attaquant de Davos, qui n'avait plus qu'à conclure victorieusement ce qu'il fit avec un certain brio.

Au début de la deuxième période, après un superbe arrêt de Weibel sur un tir de Pavlikosky, les Suisses ont mis la Slovaquie sous pression. Les joueurs de l'Est étaient acculés devant leur but, mais une fois encore Baldi et Stirnimann ont péché par maladresse devant la cage adverse. Et comme bien souvent sur un contre, les Suisses étaient surpris par Nadasdi après un puck bêtement perdu par Schrepfer (33e).

Mais une nouvelle fois, les Suisses piégeaient leur adversaire en infériorité numérique. Un échange de passes entre Bezina et Plüss permettait au lutin de Kloten de marquer son deuxième but du tournoi devant un public médusé et fort mécontent de son équipe.

Toutefois, les joueurs de Krueger se faisaient surprendre dès le début de la dernière période par Torok. Après un nouvel arrêt miraculeux de Weibel face à Fabus, Cierny pouvait donner l'avantage 3-2 à la Slovaquie (52e).

Mais deux minutes plus tard, Streit, parfaitement mis en position par Conne, ajustait la lucarne de Lipovsky. La Suisse tenait un bon nul, mais ses ambitions la poussaient à chercher la victoire avec le dénouement qu'on connaît.

Ce dernier match a prouvé que la Suisse possédait un excellent gardien en Lars Weibel, longtemps oublié dans l'ombre de Huet à Lugano. Elle a étoffé son choix en défense avec les performances de Goran Bezina (Fribourg Gottéron) et le retour de Winkler (Kloten).

En attaque, Flavien Conne confirme son mondial de St-Petersbourg et prend toujours plus de place dans le dispositif de Ralph Krueger. Autre joueur de petite taille, Martin Plüss a plu par son dynamisme.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×