Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Il est minuit moins une pour la cigarette dans les bars tessinois

Bientôt une image d'archive pour l'essentiel des lieux publics du Tessin.

(Keystone)

A partir du 12 avril, la fumée sera bannie des établissements publics et des espaces fermés accessibles au public du Tessin.

Le canton du sud des Alpes fait œuvre de pionnier. Mais la problématique est d'actualité dans tout le pays. Et l'interdiction pourrait devenir nationale.

Passée la nuit de mercredi, les volutes seront totalement bannies des bars, cafés, restaurants, discothèques, night-clubs, cantines d'hôpitaux et d'entreprises du Tessin.

Les contrevenants à l'interdiction, clients et gérants d'établissements, risqueront des amendes oscillant entre 50 et 10'000 francs.

Les fumeurs tessinois ne sont toutefois pas entièrement marginalisés. Ils pourront continuer à s'en griller une sur les terrasses ou dans les jardins des établissements publics. Autrement dit, en des lieux ouverts.

Trois cafés sur 2700 offriront aussi un local pour fumeurs, sur la base d'une autorisation de l'Office cantonal des permis. «Nous devons encore examiner sept à huit autres requêtes», précise Claudio Portavecchia, chef de l'Office en question.

Il faut toutefois constater que la possibilité de créer des fumoirs n'a pas eu grande prise parmi les restaurateurs tessinois en raison des investissements financiers nécessaires.

«Pionnier absolu»

Cette interdiction de fumer ne concerne pas seulement bars et restaurants. Elle s'étend à tous les lieux publics fermés d'usage collectif, précise le Département cantonal de la santé publique.

Ce faisant, «le Tessin a pris exemple sur l'Italie voisine où l'interdiction de fumer dans les lieux publics est généralisée et très bien perçue», explique Antoine Casablanca, de l'Office cantonal de la promotion et l'évaluation sanitaire.

«En Suisse, le Tessin est pionnier absolu en la matière», peut se réjouir le fonctionnaire du canton italophone.

Efforts cantonaux

Dans ce canton, l'interdiction de fumer dans les lieux publics a fait l'objet d'une votation populaire. Huit Tessinois sur dix l'ont appuyée en mars 2006, les tenanciers ayant eu une année pour l'appliquer.

Ailleurs en Suisse, la question est aussi d'actualité. A Soleure, une interdiction globale dans les lieux publics entrera en vigueur dans deux ans. A Berne et en Valais, des projets de loi restrictifs sont en consultation.

Le processus est moins avancé dans des cantons comme Genève, Vaud, Neuchâtel ou Fribourg. Mais là, des initiatives populaires contre la fumée passive ont été lancées récemment.

D'ici un à deux ans

A l'échelle nationale aussi, la tendance est claire. Une initiative parlementaire prévoit de modifier la loi sur le travail. Et d'ici un à deux ans, tous les lieux qui emploient du personnel pourraient être déclarés non-fumeurs.

Selon les sondages réguliers des autorités de santé publique, la population appuie du reste majoritairement ces interdictions de la fumée.

«La Suisse [officielle] a saisi tardivement ce changement de paradigme face à la fumée. Elle a pris du retard par rapport à l'étranger», constatait récemment Felix Gutzwiller, auteur de l'initiative parlementaire. Mais le train est désormais en marche.

swissinfo et les agences

La situation en Europe

En France, il est interdit de fumer dans les lieux publics depuis février. Cafés, restaurants et discothèques ont jusqu'à début 2008 pour appliquer la mesure.

En Italie, tous les lieux publics sont non-fumeurs depuis janvier 2005.

En Irlande, l'interdiction de fumer dans les lieux publics et de travail est appliquée depuis mars 2004.

En Espagne, l'interdiction touche les restaurant depuis 2006, mais les établissements de moins de 100 m2 ne sont pas concernés.

En Grande-Bretagne, tous les lieux publics et de travail seront sans fumée dès juillet.

En Suède, les établissements publics sont non-fumeurs depuis 2005.

En Belgique, cette mesure est effective depuis janvier.

En Hollande, la cigarette est interdite sur les lieux de travail depuis 2004.

En Norvège, tous les lieux publics sont non-fumeurs depuis 2004 également.

Au Danemark, la cigarette est bannie dans les espaces publics de plus de 100 m2 depuis avril.

A l'échelle de l'Union européenne, la commission a publié fin janvier un livre vert sur l'interdiction de fumer. Il pourrait se traduire par une législation applicable aux 27 pays-membres d'ici 2008.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×